Les taux des crédits à la consommation continuent à monter en mai, en raison notamment de l'inflation. Quel impact cette hausse a-t-elle sur le coût réel d'un prêt ? Nous avons fait le calcul.

Cela se confirme : en matière de crédit à la consommation, l'année 2022 est atypique. Et disons-le, plutôt morose, aussi bien pour les prêteurs que pour les emprunteurs.

Tout avait pourtant bien commencé, avec des taux très favorables en janvier, inférieurs à ceux constatés en 2021. Mais l'inflation et la guerre en Ukraine ont tout changé. La traditionnelle baisse du printemps, période d'ordinaire riche en offres promotionnelles, n'a pas eu lieu. Au contraire même : notre baromètre des taux montre que les taux sont actuellement supérieurs d'un quart de point environ à ceux de 2021 à la même époque. Et ce de manière assez homogène, sur tous les types de projets à financer. « L'écart n'est pas abyssal, mais il est réel et se confirme », constate Sergio Monteiro, éditeur du comparateur spécialisé CheckmonCredit.fr.

C'est évidemment le contexte économique, marqué par deux chocs successifs (la pandémie de Covid puis la guerre en Ukraine), qui pèse lourd actuellement. Ces chamboulements ont notamment entraîné une forte remontée des OAT (obligations assimilables au Trésor) à 5 ans, ces titres de dette d'Etat français qui servent de base de référence aux coûts de refinancement des banques. Résultat : l'accès à l'argent frais coûte de plus en plus cher aux banques, qui répercutent cette hausse sur les emprunteurs. « Dans le contexte actuel, très incertain, elles sont prudentes et ont la volonté de maintenir leurs marges, traditionnellement meilleures sur le crédit conso que sur d'autres produits bancaires », confirme Sergio Monteiro.

Chaque mois, MoneyVox vous propose, en partenariat avec le comparateur de crédits à la consommation CheckmonCredit.fr, un baromètre des taux des crédits à la consommation. Il présente les taux moyens chez une trentaine de banques, assurances et organismes de crédits, selon le type de projet, le montant du financement et la durée de remboursement souhaitée.

Le baromètre des taux - Mai 2022
Automobile
(neuf et occasion)
Sur 12 moisJusqu'à 36 moisJusqu'à 60 moisJusqu'à 84 mois
Jusqu'à 5 000 euros
Taux excellent1,22%1,87%2,70%3,72%
Taux moyen7,06%7,11%6,11%5,88%
Jusqu'à 15 000 euros
Taux excellent0,56%1,28%2,27%2,83%
Taux moyen2,50%3,40%3,75%4,30%
Jusqu'à 40 000 euros
Taux excellent0,51%1,28%2,30%2,79%
Taux moyen2,36%3,19%3,62%4,21%
TravauxSur 12 moisJusqu'à 36 moisJusqu'à 60 moisJusqu'à 84 mois
Jusqu'à 5 000 euros
Taux excellent1,77%2%2,58%2,68%
Taux moyen7,07%7,08%6,01%5,58%
Jusqu'à 15 000 euros
Taux excellent0,56%1,28%2,25%2,42%
Taux moyen2,62%3,35%3,66%4,13%
Jusqu'à 40 000 euros
Taux excellent0,51%1,27%2,21%2,41%
Taux moyen2,50%3,14%3,49%4,02%
Autres prêts
personnels
Sur 12 moisJusqu'à 36 moisJusqu'à 60 moisJusqu'à 84 mois
Jusqu'à 5 000 euros
Taux excellent1,52%2,10%2,86%4,99%
Taux moyen7,73%7,89%6,74%6,81%
Jusqu'à 15 000 euros
Taux excellent0,56%1,28%2,27%3,01%
Taux moyen2,72%3,79%4,13%4,51%
Jusqu'à 40 000 euros
Taux excellent0,61%1,28%2,37%2,97%
Taux moyen2,60%3,54%3,96%4,35%

Taux à fin avril 2022. Données fournies par le comparateur de crédits à la consommation CheckmonCredit.fr

Des banques ouvertes au business

Tout n'est pas noir pour autant. Prenons un peu de recul pour commencer : par rapport à leur moyenne de long terme, les taux pratiqués actuellement restent attractifs. Et même très attractifs pour les excellents taux dont peuvent encore bénéficier, notamment, les clients de certaines banques en ligne. On peut encore ainsi acheter une voiture à crédit à un taux à 2,30% sur 5 ans ou financer un voyage, sur 12 mois, autour de 1,5%.

Regroupez vos crédits! Jusqu'à -60% sur vos mensualités. Réponse en 48h

Ensuite, la prudence des banques dans cet environnement incertain ne semble pas encore avoir affecté leurs politiques d'octroi. En clair, elles restent ouvertes au business et ouvrent toujours le robinet à financements sans (trop de) restrictions.

Un coût du crédit en hausse de 7 à 9%

Enfin, il faut relativiser l'impact de cette hausse des taux sur le coût total réel des financements. « Cela ne justifie probablement pas de reporter un projet car malgré leur hausse récente, les taux actuels restent attractifs », estime Sergio Monteiro.

Nous avons fait le calcul, sur 3 projets types. Entre un crédit conso obtenu actuellement à taux moyen et le même obtenu en janvier dernier, l'écart de coût total est de 7% à 9%, selon le projet. Soit une hausse de la mensualité de 1,13 euro sur un prêt personnel non affecté de 5 000 euros remboursable en 4 ans, et jusqu'à 3,29 euros sur un prêt travaux de 30 000 euros sur 6 ans. Sensible, mais peu douloureux.

L'impact de la hausse des taux sur le coût des crédits
Prêt personnel de 5 000 euros sur 48 mois
Fin janvier 2022Fin avril 2022Ecart
TAEG moyen5,65%6,17%+0,52 pt
Mensualité116,30 euros117,43 euros+1,13 euro
Coût du crédit582,52 euros636,64 euros+54,12 euros / +9%
Prêt auto d'occasion de 16 000 euros sur 60 mois
Fin janvier 2022Fin avril 2022Ecart
TAEG moyen3,58%3,84%+0,26 pt
Mensualité291,23 euros293,04 euros+1,81 euro
Coût du crédit1 473,79 euros1 582,12 euros+108,33 euros / +7%
Prêt travaux de 30 000 euros sur 72 mois
Fin janvier 2022Fin avril 2022Ecart
TAEG moyen3,71%3,96%+0,25 pt
Mensualité464,56 euros467,85 euros+3,29 euros
Coût du crédit3 448,66 euros3 685,35 euros+236,68 euros / +7%

Données fournies par le comparateur de crédits à la consommation ChekmonCredit.fr

Crédit conso : les meilleures offres 100% en ligne