Les taux des crédits immobiliers sont toujours aussi bas. Seule ombre au tableau : l'allongement des délais pour le traitement des dossiers en cette période estivale. Mieux vaut anticiper !

Une météo au beau fixe ou presque. Il n’est pas ici question des conditions atmosphériques, plutôt capricieuses en ce début juillet, mais des taux immobiliers. D’après les relevés communiqués par les différents courtiers, le crédit immobilier est toujours aussi peu cher. « Des taux qui restent très bas c'est une excellente nouvelle et une très bonne chose pour tous les candidats à l' emprunt. Nous retrouverons donc toujours des moyennes comprises entre 0,9% et 1,30% selon les durées entre 15 et 25 ans et les meilleurs dossiers peuvent toujours prétendre à des taux inférieurs à 1% », signale Maël Bernier, la porte-parole de Meilleurtaux.

Alors même si quelques banques ont très légèrement revu à la hausse leur barème d’environ 0,10%, le contexte estival reste favorable. Ces dernières semaines, les taux immobiliers sont au plancher. Selon l'observatoire Crédit Logement CSA, la référence du secteur qui agrège les taux des principales banques françaises, le taux d'intérêt moyen était de 1,07% à la fin mai, comme au mois d’avril. La prochaine enquête publiée le 22 juillet sera l’occasion de vérifier si la tendance se maintient.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Les taux moyens dans les banques début juillet

  • Sur 15 ans : 0,9% d’après Meilleurtaux ; 1% pour Vousfinancer ; 1,15% selon Emprunt-Direct.
  • Sur 20 ans : 1,07% d’après Meilleurtaux ; 1,20% pour Vousfinancer ; 1,35% selon Emprunt-Direct.
  • Sur 25 ans : 1,29% d’après Meilleurtaux ; 1,40% pour Vousfinancer ; 1,65% selon Emprunt-Direct.

Le comparatif partenaire des taux immobiliers

Taux moyens constatés par les réseaux de courtage, sur la base des barèmes fournis par les banques. Ils ne tiennent pas compte du coût de l’assurance emprunteur.

Il y a cependant un point de vigilance à avoir en tête : les délais. Alors que débutent ce soir les grandes vacances pour les élèves, une partie du personnel des banques va commencer à partir en congés, avec à la clef une capacité de traitement des dossiers en forte baisse : jusqu’à 50% en particulier entre le 1er et le 15 août, prévient Vousfinancer.

Délais : 2 à 3 semaines supplémentaires

« Pour ceux qui seraient sur le point de signer un compromis de vente, il faut tenir compte de l’allongement des délais de traitement des dossiers de prêt durant l’été qui peuvent être de l’ordre de 2 à 3 semaines supplémentaires, mais également d’une hausse des délais pour l’émission des offres de prêt… Heureusement, avec la signature électronique des offres de prêt, les emprunteurs ne sont plus tributaires des délais postaux, et peuvent, une fois le délai légal de 10 jours respecté, signer leur offre à distance, même sur leur lieu de vacances ! », explique Sandrine Allonier, la directrice des études du courtier.

Compromis, promesse de vente, offre d'achat… Des conséquences inattendues

Dans ce contexte, elle recommande d’inscrire dans le compromis de vente un délai de conditions suspensives d’obtention de prêt de 75 jours minimum. Chez Meilleurtaux, on conseille même de repousser la date de signature définitive au-delà de 3 mois.

Au-delà d'un bon taux pour son crédit immo, pensez aussi à l'assurance du prêt qui vaut aussi cher, voire encore plus que les intérêts d'emprunt à rembourser. Il est possible de faire des sacrées économies en l'optimisant ou bien en allant voir la concurrence.

Jusqu'à 50% d'économie sur votre assurance de prêt