Plan du site Rechercher

Crédit immobilier : la baisse des taux d'usure, une mauvaise nouvelle pour vous ?

Pourcentages
© vege - Fotolia.com

Les taux d’usure sont encore en baisse à partir de ce mercredi. Une fausse bonne nouvelle pour les futurs emprunteurs, selon plusieurs spécialistes.

Jusqu’où ira la baisse ? Les taux d’usure, c’est-à-dire les taux maximums autorisés pour des crédits, sont encore, pour la plupart, en baisse à partir du 1er avril, a annoncé mercredi la Banque de France. C’est elle qui fixe chaque trimestre les limites à ne pas dépasser sur la base du taux annuel effectif global (TAEG) moyen, augmenté d'un tiers, appliqué par les différentes banques pour les crédits accordés à leurs clients au cours du trimestre précédent.

Désormais, pour un prêt immobilier d'une durée supérieure à 20 ans, il ne sera pas possible pour un établissement bancaire de proposer un crédit à un taux supérieur à 2,51%. Mis en place pour protéger les emprunteurs d'éventuels abus de la part des banques, le mode de calcul du taux d'usure est contesté par les courtiers. A leurs yeux, il risquerait d'exclure certains particuliers, pourtant solvables, du crédit immobilier.

Il « ne prend pas suffisamment en compte les différents profils d’emprunteurs. Par exemple, dans certaines banques, selon les profils, les taux sur 20 ans vont de 1% à 1,80%, soit un TAEG qui peut largement dépasser les 2,51% en incluant tous les frais ou en cas d’assurance avec surprime… Les emprunteurs les plus risqués en termes de santé (senior, risques aggravés) sont ainsi les plus pénalisés, leurs taux dépassant fréquemment le seuil de l’usure en raison du poids très important de l’assurance dans le TAEG », dénonce le courtier Vousfinancer.

Un phénomène qui pourrait s'aggraver dans le contexte actuel marqué par un risque de remontée des taux à court terme. « Il y a un écart de 3 mois entre les taux moyens utilisés pour déterminer l’usure et les conditions proposées par les banques et c’est cela qui pose problème. Ainsi le taux de l’usure des prêts immobiliers a encore baissé pour le 2ème trimestre, de 0,10% alors que certaines banques augmentent actuellement leurs taux de 0,25% en moyenne. Pour le moment, le marché du crédit est sur pause, mais au moment de la reprise, si les taux remontent encore, il y a un risque d’effet ciseau et d’exclusion du crédit de beaucoup d'emprunteurs qui se verront refuser leurs prêts au motif que le taux dépasse celui de l’usure », explique Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.

Un son de cloche partagé par Maël Bernier, la directrice de la communication de Meilleurtaux.

Voir aussi le comparatif d'une sélection de taux pour un prêt immobilier

Seuils de l’usure pour les prêts immobiliers

  • Prêts à taux fixe de moins de 10 ans : seuil de l’usure de 2,41% à compter du 1er avril 2020 (contre 2,60% lors du 1er trimestre 2020)
  • Prêts à taux fixe de 10 à 20 ans : 2,40% (contre 2,51%)
  • Prêts à taux fixe de 20 ans et plus : 2,51% (contre 2,61%)
  • Prêts à taux variable : 2,27% (contre 2,36%)
  • Prêts relais : 2,99% (contre 2,92%)

Seuils de l’usure pour les prêts à la consommation

  • Prêts de 3 000 euros ou moins : seuil de l’usure de 21,31% au 1er avril 2020 (contre 21,07% au 1er trimestre 2020)
  • Prêts d’un montant compris entre 3 000 et 6 000 euros : 11,20% (contre 11,75%)
  • Prêts d’un montant supérieur à 6 000 euros : 5,68% (contre 5,71%)

Plus d’infos sur l’historique du taux de l'usure

Partager cet article :

© MoneyVox / MB / Avril 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires

Pour ajouter ou interagir avec les commentaires,
vous devez être connecté à votre compte Moneyvox.

Publié le 2 avril 2020 à 08h16 - #1Baboune
  • Homme

et bien c'est fait,
ce mercredi 1° avril la plupart des banques viennent de nous annoncer des hausses de taux allant de 0,20 à 0,50 % toutes durées confondues.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0