La proportion de ménages français détenant un crédit s'est stabilisée à son plus bas niveau depuis 26 ans en 2015, s'établissant à 46,5% pour la deuxième année consécutive, selon une étude publiée mercredi par l'Observatoire des crédits aux ménages.

Ce résultat s'explique par une nouvelle baisse du taux de détention des crédits immobiliers – qui a atteint 30,2% en 2015 (contre 30,6% l'an dernier) – atténuée par une légère hausse du recours au crédit à la consommation.

En 2015, 26% des ménages détenait ce type de crédit contre 25,6% en 2014. Ce rebond du crédit à la consommation, une tendance observée dès fin 2014, « a permis au taux global de détention des crédits de se stabiliser en 2015 », explique l'observatoire (1). Environ 91% des crédits à la consommation « sont utilisés pour financer la réalisation de projets de consommation durables ou d'amélioration des logements », est-il précisé.

Crédit immo : 4,6% des ménages ont un projet

Sur les six premiers mois de 2016, les intentions de recours au crédit repartent également à la hausse sans toutefois atteindre les niveaux d'avant crise : 4,6% des ménages envisagent de souscrire un crédit immobilier contre 4,2% l'année précédente.

Regroupez vos crédits ! Jusqu'à -60% sur les mensualités. Réponse en 48h

Une même tendance s'observe pour le crédit à la consommation avec 3,9% des ménages qui pensent en souscrire (contre 3,6% l'année précédente).

(1) Résultats tirés d'une étude de l'institut TNS Sofres, menée par courrier en novembre auprès de 13.000 ménages.