Alors que la réforme de l’assurance emprunteur est toujours en cours, la Macif communique de nouveau sur son contrat d'assurance de prêt. L’enseigne attaque les banques, arguant que son offre est « jusqu’à moitié moins chère ».

« Une offre qui donne du pouvoir d’achat. » Voilà le slogan de la Macif pour son contrat « Garantie Emprunteur », rappelant au passage que les propriétaires n’ont aucune obligation de souscrire l’assurance de leur prêt immobilier auprès de leur banque. En effet, depuis le 26 juillet 2014, les emprunteurs ont douze mois à compter de l’offre de prêt pour substituer leur contrat d’assurance de prêt par un autre, à garanties équivalentes. Et à partir du 1er octobre 2015, la fiche standardisée d’information, dont le modèle vient d'être dévoilé, permettra de comparer plus facilement les différents contrats.

L'assureur mutualiste a fait évoluer son offre dès l'été dernier. Plus récemment, il a profité de l'actualité autour de l'assurance de prêt pour mettre à nouveau en avant son contrat en le comparant aux offres bancaires. Dans son communiqué, la Macif affirme ainsi fournir à ses assurés un « certificat d’équivalence de garanties qui assure à l’emprunteur et à la banque que les garanties Macif seront, en tout point, supérieures ou égales à celles proposées initialement ». Enfin, elle se dit accessible au plus grand nombre, avec la couverture la plus complète possible « même en cas de risque aggravé de santé ».

Assurance habitation : économisez jusqu'à 40% grâce à notre comparateur en ligne

De 16.800 à 6.550 euros

Le contrat offre « une assurance peu coûteuse, jusqu’à moitié moins chère que celles des banques », avance la Macif, qui ajoute qu’il s’agit d’un « véritable poste d’optimisation pour le budget des jeunes accédants à la propriété notamment ». L’assureur prend pour exemple un couple de 33 ans ayant emprunté 150.000 euros sur 20 ans à un taux de 2,5%, avec un coût moyen de l’assurance bancaire « de 16.800 euros sur la durée du prêt, soit un taux annuel effectif de l’assurance (TAEA) de 0,93% pour les deux assurés ». Si le couple souscrit à l’offre de la Macif, le coût de la garantie emprunteur s’abaisserait, selon le communiqué, à « 6.550 euros sur la durée du prêt (TAEA de 0,40%) », soit une économie de plus de 10.000 euros.

Lire aussi : La Macif aligne son assurance emprunteur sur les garanties des banques