Selon Le Monde, dans son édition de mercredi, le gouverneur de la Banque de France (BdF) Christian Noyer s'est inquiété auprès des banques de la faiblesse des taux des crédits immobiliers, qui concourt selon lui à la hausse des prix des logements.

Christian Noyer a mis en garde les banquiers contre les pratiques de dumping en matière de crédit immobilier et a menacé d'agir s'ils ne relevaient pas leurs tarifs, lors d'une réunion avec la Fédération bancaire française (FBF) début juin, selon les informations du quotidien.

« Vous avez les taux les plus bas d'Europe, vous êtes les banques qui prêtez le moins cher sur toute la zone euro; ce n'est pas une situation acceptable ! », aurait prévenu le gouverneur, qui craint que les taux trop bas des prêts ne contribuent à la montée des prix dans l'immobilier. Il estime qu'un relèvement permettrait de limiter leur hausse, indique le Monde. Par ailleurs, ces prêts, sur lesquels les marges des banques sont faibles, constituent selon lui un risque pour leur bilan en affectant leur rentabilité future. Contactée par l'AFP, la Banque de France n'a pas souhaité commenter ces informations.

2,85% en moyenne en mai

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France ont baissé à 2,85% en moyenne au mois de mai, soit leur plus bas niveau depuis les années 1940, selon les données de l'observatoire Crédit Logement/CSA.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Le gendarme bancaire, l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) également présidée par Christian Noyer, met régulièrement en garde les banques contre le dumping en matière de prêts immobiliers.