Crédit immobilier : les courtiers s'accordent sur une baisse des taux en avril

  • Par
pourcentage, taux
© michelangelus - Fotolia.com

En avril, les taux de crédits immobiliers ont continué leur lente descente pour s’approcher des records historiques de l’été 2013. La diminution du taux concerne toutes les régions et toutes les durées de prêt. Ce mois-ci, le taux moyen avoisine les 3,30% sur 20 ans, selon le courtier Empruntis.

Les courtiers attendaient en début d’année une hausse des taux des crédits immobiliers. En ce mois d’avril, elle se fait toujours attendre. D’une même voix, Cafpi, Meilleurtaux et Empruntis, trois courtiers majeurs du marché immobilier, annoncent une nouvelle baisse des taux en avril 2014, « sur l’ensemble des régions et sur toutes les durées de prêt » précise le communiqué d’Empruntis. « Les banques profitent d’un niveau toujours bas des OAT pour afficher des barèmes très concurrentiels » explique de son côté Hervé Hatt, président de Meilleurtaux.

Toutefois, la baisse est limitée : -0,10 point sur un mois pour les prêts sur 15 et 20 ans. Selon les chiffres d’Empruntis, le taux moyen sur 15 ans s’élève ainsi à 3% en avril et 3,30% pour les prêts d’une durée de 20 ans. De son côté, Cafpi communique la moyenne des taux pratiqués au 1er trimestre 2014 : sur 15 ans, le taux fixe moyen s’est élevé à 2,73% et à 3,09% sur 20 ans.

PACA et Rhône-Alpes enregistrent les taux les plus bas

Les trois courtiers soulignent des disparités selon les régions. Sur 20 ans, les taux les plus bas sont enregistrés dans l'Ouest (3,25%) pour Empruntis alors que chez Cafpi, la région PACA et le Rhône-Alpes font carton plein. Pour ce dernier, les deux régions du Sud-Est enregistrent les taux les plus bas de 15 à 25 ans : 2,35% sur 15 ans, 2,75% sur 20 ans et 2,95% sur 25 ans. A contrario, « l’île de la Réunion affiche le taux le plus élevé (2,85 %) » sur 15 ans affirme le communiqué du courtier. « Sur 20 ans, c’est l’Auvergne qui ferme la marche (3,25 %). Quant à la durée de 25 ans, le Nord-Pas-de-Calais reste loin derrière ses concurrents avec 3,88 %. »

Un peu à la marge, Meilleurtaux ne publie pas de baromètres régionaux des taux mais un palmarès des dix plus grandes villes de France. En avril, le courtier s’accorde avec Empruntis, en plaçant Nantes en tête de son classement avec un taux minimum de 2,65% sur 20 ans, devançant ainsi Marseille (2,70%) et Paris (2,77%). Le courtier note également que les meilleurs taux négociés sur 20 ans sont en baisse dans toutes les villes du classement par rapport au mois de janvier, « excepté à Toulouse qui avait bénéficié dès le début d’année d’un taux identique de 2,85% » indique le communiqué de Meilleurtaux.

Une hausse des frais de notaire presque indolore

Outre son palmarès des taux immobiliers, Meilleurtaux présente le pouvoir d’achat des emprunteurs, ville par ville, en croisant les taux de crédits avec le prix de l’immobilier au mètre carré. Là encore, il fait bon habiter à Nantes puisque la ville enregistre la plus forte baisse des prix (-3,3%). « Cette conjugaison de facteurs favorables vient renforcer un pouvoir d’achat immobilier déjà très bon avec un gain de plus de 4 m2 pour une surface totale de 70 m2 au prix d’une mensualité de 1.000 € sur 20 ans » précise le communiqué.

Globalement, en avril, le pouvoir d’achat immobilier des acheteurs augmente dans toutes les villes, sauf à Strasbourg qui a connu une légère augmentation de ses prix entre janvier et avril. « La hausse des frais de notaire qu’on peut constater depuis mars dans la plupart des départements parait donc moins douloureuse pour les acheteurs » conclut Hervé Hatt.

Partager cet article :
Sabrina LEVACHER

© cbanque.com / SL / Avril 2014