Les entreprises créées grâce au microcrédit délivré par l'Association pour le droit à l'initiative économique (Adie) ont bien résisté au durcissement de la crise économique, a estimé jeudi cette association spécialisée dans les prêts aux personnes en situation de précarité.

L'enquête triennale, réalisée en avril-mai 2013 auprès de 1.304 micro-entrepreneurs financés par l'Adie, montre que « les taux de pérennité des entreprises mesurés en 2013 restent stables et strictement comparables aux résultats observés au niveau national avant la crise », indique-t-elle dans un communiqué. Ces taux sont de 70% à deux ans (comparé à 68% dans la précédente étude en 2010 et 71% pour la moyenne nationale des entreprises individuelles) et de 58% à trois ans (comparé à 59% dans les deux cas).

Pour l'Adie, ces résultats montrent que « des personnes en situation de précarité et d'un niveau de formation inférieur à la moyenne des créateurs d'entreprises, sont à même de développer une activité économique viable, pour peu qu'on leur apporte l'aide, financière et d'accompagnement, adaptée ».

Un taux d'insertion de 84% des créateurs

La présidente de l'Adie, Catherine Barbaroux, relève que ces micro-entrepreneurs - qui pour 42% d'entre eux sont titulaires de minima sociaux au démarrage de leur activité et pour 79% ont un niveau d'études inférieur ou égal au baccalauréat - créent aussi de l'emploi : 0,3 en moyenne pour chaque entreprise soutenue par l'Adie, en plus de l'emploi du créateur.

Le taux d'insertion, c'est-à-dire la proportion de ceux dont l'entreprise a été pérenne, ou dont l'entreprise n'est plus en activité mais qui en ont créé une autre ou ont retrouvé un emploi, atteint 84%, en progression par rapport à 2010 (79%).

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Une 3e campagne d'information du 7 au 11 octobre

Forte de ce bilan qu'elle juge « encourageant », l'Adie lance, du 7 au 11 octobre prochain, la troisième édition de sa campagne d'information destinée aux jeunes de moins de 32 ans, dont elle a fait une de ses priorités. En 2012, elle a financé 3.300 jeunes pour la création et le développement de leur entreprise (+10% par rapport à 2011). Pendant cette campagne, l'Adie et ses partenaires (Pôle emploi, les missions locales et réseaux partenaires de la création d'entreprise) présenteront leurs services de financement et d'accompagnement aux jeunes porteurs de projet.

En 2012, l'Adie  a financé 11.006 microcrédits professionnels (+7% en un an), grâce à des prêts de 10.000 euros maximum.