Plan du site Rechercher

PTZ+ : ce qui change dans le Prêt à taux zéro en 2011

construction
© lacroix - Fotolia.com

Nicolas Sarkozy a dévoilé aujourd’hui les contours du Prêt à taux zéro renforcé, baptisé PTZ+. Quels seront les changements pour les futurs acquéreurs ? Illustration par l’exemple du nouveau dispositif.

Ce qui ne change pas

Comme l’actuel Prêt à taux zéro, le PTZ-Plus s’adressera aux primo-accédants, qui veulent acheter leur résidence principale, dans le neuf ou l’ancien. En filigrane du dispositif, un objectif politique, rappelé plusieurs fois par Nicolas Sarkozy : « Faire de la France un pays de propriétaires ».

Le montant du PTZ+ ne pourra toujours pas dépasser la moitié du total de tous les crédits finançant la même acquisition.

Ce qui change

Plus de moyens - Les pouvoirs publics ont prévu de consacrer une enveloppe de 2,6 milliards d’euros au PTZ+, contre 1,2 milliard actuellement. Conséquence : des plafonds très nettement revus à la hausse, en général. Dans le même temps, le gouvernement fait l’économie d’une partie des 3 milliards d’euros prévus pour financer le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt à l’horizon 2013. Ce dernier est en effet supprimé.

Suppression des conditions de ressources - Tous les primo-accédants pourront désormais bénéficier du Prêt à taux zéro. Conséquence : le gouvernement prévoit 380.000 bénéficiaires pour le PTZ+, contre 250.000 environ aujourd’hui. Toutefois, les durées de remboursement (de 5 à 30 ans), inversement proportionnelles aux revenus du foyer, n’en font pas forcément un bon calcul pour les plus aisés, qui seront obligés de différer le remboursement de leurs autres emprunts. Exemple : un couple avec un enfant, bénéficiant de 6.000 euros de revenus mensuels, souhaitant acheter un logement ancien en zone B2, sera désormais éligible au PTZ+. Il n’aura toutefois que 5 ans pour rembourser les 29.200 euros empruntés dans le cadre du dispositif.

Priorité aux grandes villes et aux centre-bourgs - Le nouveau barème du PTZ a été conçu pour inciter plus particulièrement les achats de logements neufs dans les zones A et B1 (région parisienne, Sud méditerranéen, métropoles régionales ou les zones frontalières), là où le déficit de logements est le plus criant. Ainsi, pour une couple avec 3 enfants, disposant d’un revenu fiscal de 24.000 euros et souhaitant acheter un logement neuf en région parisienne, le plafond du PTZ passera de 30.000 euros (dans le barème de 2008) à 107.700 euros (dans le nouveau barème), et la période de remboursement de 8 à 30 ans.

Autre cible, les petites villes : dans les zones moins denses (B2 et C), c’est le barème de l’ancien qui sera favorisé, afin de revitaliser les « centre-bourgs ».

A noter que dans le nouveau barème, les zones B1 et B2 sont désormais distinguées.

Priorité au logement vert - Le barème du PTZ+ reste plus favorable pour les logements neufs classés BBC. A conditions égales par exemple, un logement neuf BBC en zone A bénéficiera d’un PTZ+ équivalent à 40% du plafond, contre 30% seulement pour un logement plus énergivore.

Nouveauté, la performance énergétique est également prise en compte pour l’ancien : les bâtiments étiquetés A, B, C ou D (c’est-à-dire ceux qui consomment moins de 230 kWh par m2 et par an) bénéficient d’un barème plus avantageux que les autres. Entre les deux, le plafond du prêt peut aller du simple au double, par exemple pour une famille de trois personnes disposant de revenus mensuels de 2.000 euros et achetant un logement ancien en zone B2.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Septembre 2010

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires
Publié le 14 septembre 2010 à 20h39 - #1DAN

Sans plafond de ressource !!!, il était annoncé mais les contraintes sont telles que le crédit d'impôt est à mon avis plus interessant pour la classe dite "moyenne" . Vu les plafonds et les durées de remboursement , cela ne va pas encourager les primo accédants
Je suis très déçu

Publié le 14 septembre 2010 à 20h54 - #2Antoine

Savez vous à quelle date prendront fin les crédits d'emprunt?
merci beaucoup

Publié le 15 septembre 2010 à 08h27 - #4gege

primo-accédants pour le PTZ 2011, s'agit-il des mêmes conditions que pour le PTZ 2010 soit : ne pas avoir été propriétaire durant les 2 dernières années ?

Publié le 15 septembre 2010 à 13h06 - #5Zorro

- cette proposition doit encore être votée, connaissez-vous la date du vote ?
- pour bénéficier du prêt PTZ+, quelle date est retenu pour bénéficier de ce PTZ+ pour VEFA, la date de signature de la réversation, de signature du prêt, d'utilisation du prêt, de passage devant notaire pour l'acte authentique ?

Publié le 15 septembre 2010 à 19h10 - #7totoflc

de la daube ce nouveau ctz,
pour un montant de 130000 euros ,pour 4 personnes dans le foyer je trouve 26000 euros
le ctz actuel me donne 32550 euros , soit une perte de pres de 5% en 2011 si mes calculs sont bons

Publié le 15 septembre 2010 à 22h35 - #8CG

et voila sarko a reussi encor son coup si mes calcul son bon avant le 30 juin j avais le droit a 45 000 EUROS en ptz bbc maintenant avec le ptz + ou plutot - je n'ai le droit qu'a 22 200euros donc sarko veut plus de proprio et bien ca sera pas pour moi!

Publié le 16 septembre 2010 à 11h28 - #9kleber

c est bien pire que cela
le système pressenti a plusieurs effets pervers
1 il ruine le marche de l ancien des années 60/70 qui sont tous en DPE inférieur s à D
2 Il tue les ménages très modestes qui avant pouvaient avoir 36 000 euros ds une Zone ZUS pour une famille de 4 personnes et qui demain auront 9 000 euros
3 le différé 100% étant supprimé il reduit la solvabilité des emprunteurs modestes;

les conséquences;
Une demande forte sur le NEUF avec une offre FAMÉLIQUE
Une offre forte su l ancien avec une demande inexistante
Avec ce nouveau système on va tuer la banlieue

Demain 50 000 euros de revenus célibataire
je peux avoir 62 000 de pret pour mon studio dans le neuf
à Paris
Hier j avais droit à rien.

Ok les classes moyennes sont avantagées mais au détriment des srevenus modestes qui ne pourront plus acheter

C est Dommage .......

Publié le 17 septembre 2010 à 21h02 - #10BZH

bonjour seule, actuellement pour un pret de 100 000 ? je peux prétendre à 16500 de pret à taux 0
quid?
quelle option sera la plus avantageuse pour moi ?
mon impot 2010: 1500?
deduire les interet d'emprunt ou pret à taux zero???

merci

Publié le 18 septembre 2010 à 12h06 - #11kleber

bonjour seule, actuellement pour un pret de 100 000 ? je peux prétendre à 16500 de pret à taux 0
quid?
quelle option sera la plus avantageuse pour moi ?
mon impot 2010: 1500?
deduire les interet d'emprunt ou pret à taux zero???

merci

a mon sens la formule actuelle est la meilleure car il y a en plus le crédit d?impôt sur 5 ans .si passage chez notaire avant le 31/12.par ailleurs ce qui compte ce n est pas le montant d impot paye mais le revenu fiscal de référencé