Plan du site Rechercher

"Ma Tante" a accordé plus de 560 micro-crédits personnels depuis fin 2008

  • MoneyVox avec AFP
logo crédit municipal de Paris
DR

Depuis leur création fin 2008, plus de 560 micro-crédits personnels ou mini-prêts ont été accordés à Paris et en Ile-France à des personnes en difficulté par le crédit municipal de Paris (CMP), a annoncé jeudi l'institution surnommée "Ma Tante".

« Depuis sa création fin 2008, le micro-crédit personnel fait des émules », s'est félicité le CMP dans un communiqué, citant de nombreuses villes de la banlieue parisienne ayant rejoint le dispositif. Mis en place par le crédit municipal de Paris à la demande du maire de Paris et en partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations, le micro-crédit personnel est un « mini prêt accompagné permettant de répondre à des projets personnels ou professionnels ».

De 300 à 3.000 euros

Les bénéficiaires peuvent emprunter de 300 à 3.000 euros sur 36 mois au maximum. Les intérêts sont de 4%, à taux fixe et « à l'issue du prêt, les emprunteurs, habitant les départements et villes partenaires, bénéficient d'un remboursement de la moitié des intérêts versés ». Il est destiné aux Franciliens « n'ayant pas accès au système bancaire classique (environ 10% de la population) » et « permet de concrétiser des projets liés à l'accès ou au maintien de l'emploi (permis de conduire, formation), à l'équipement du logement, à la santé (soins dentaires), etc. », a précisé le CMP.

Le « micro-prêt-santé » pour aider à financer les dépenses de santé

Depuis son lancement fin 2008, plus de 12.000 personnes ont été accueillies par les services du Crédit Municipal, mais parmi ces demandes, « de nombreuses personnes ont été orientées vers des dispositifs mieux adaptés à leurs besoins (services sociaux, associations, banques, etc.) ». En février, le CMP avait aussi lancé un nouveau prêt à taux zéro, baptisé « micro-prêt-santé à 0% » pour aider les personnes en difficultés à faire face à leurs dépenses de santé. Ce prêt est compris entre 600 et 4.000 euros, et doit être remboursé sur une courte durée (de 6 à 36 mois).

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox