Du 0%, voire pire, sur les contrats qui le permettent ? Non ! Pas de catastrophe à prévoir pour les fonds en euros de l'assurance vie en 2022, notamment grâce aux importantes réserves de richesse accumulées par les assureurs.

La rémunération 2021 des fonds en euros de l'assurance vie n'a pas été aussi « mauvaise » qu'attendu. Ni le régulateur du secteur, l'ACPR, ni la fédération France Assureurs n'ont pour l'heure annoncé de taux moyen pour l'année 2021 mais il devrait finalement être assez proche de celui de 2020, lequel était de 1,28%.

Assurance vie : les taux 2021 des gros fonds euros, du meilleur au pire

A combien l'argent que vous déposez ou que vous « laissez vivre » actuellement sera rémunéré ? Vous le saurez dans un an, quand les assureurs dévoileront les rémunérations 2022 des fonds en euros de l'assurance vie. Interrogé fin février par MoneyVox, Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du site prescripteur d'assurance Goodvalueformoney.eu, et observateur de référence sur les aspects financiers de l'assurance vie, écarte d'ores et déjà tout risque de catastrophe industrielle : « La performance 2022 des fonds en euros est déjà connue en grande partie, puisque les revenus des obligations [investissements en emprunts aux entreprises ou aux Etats, NDLR] sur lesquelles les assureurs ont investi sont connus. La performance des actifs des fonds en euros peut varier de +0,50 ou -0,50 point par rapport à 2021... puis cela dépendra de ce que chaque assureur compte faire de sa réserve. »

La réserve ? Cyrille Chartier-Kastler fait référence à la provision pour participation aux bénéfices (PPB), stock de richesse que les assureurs vont provisionner chaque année, avec tout de même l'obligation de rendre cette mise en réserve aux assurés dans un délai de 8 ans. « Les réserves globales existantes dans les fonds en euros fin 2020 sont évaluées à 173 milliards d'euros correspondant à 12,1% de rendement en réserve », a calculé l'an passé Good Value for Money. Un trésor qui permettra largement aux assureurs d'aller aux devants de crises et incertitudes financières, du moins pendant quelques années.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 500 € grâce à notre comparatif des assurances vie

« Fin 2022, la question des réserves se posera »

Même les assureurs reconnaissent que le recours à la PPB sera la clé l'an prochain, pour la rémunération 2022, à l'image de Bernard Le Bras, président du directoire de Suravenir : « Il faudra analyser la collecte de l'assurance vie en 2022. L'année pourrait être difficile », jugeait-il mi-janvier, peu après l'annonce du rebond du Livret A à 1%. « A la fin de l'année, la question se posera. La PPB est faite pour cela : pour que les fonds en euros restent compétitifs en cas de remontée des taux. »

Assurance vie : votre fonds en euros est-il exposé à la guerre en Ukraine ?

« La leçon de 2021, et qui vaudra donc aussi pour les années à venir, est que les assureurs peuvent servir le rendement qu'ils décident ! », souligne Cyrille Chartier-Kastler, en faisant référence aux rendements moins mauvais qu'anticipé en 2021. « Avec les réserves constituées en PPB, sur les plus-values latentes et en réserve de capitalisation, ils ont de la marge sur plusieurs années. » Et les épargnants ne sont pas à l'abri de bonnes surprises, à l'image de la MACSF dont le rendement est remonté de 1,55% à 2,10% net de frais de gestion. « En 2021, les bonnes surprises sont en partie dues à des stratégies financières audacieuses, à l'image de la MACSF qui avait parié sur le private equity », souligne Cyrille Chartier-Kastler.

Assurance vie : le comparatif des offres