Des fonds d'assurance vie vous promettant de retrouver votre mise et dont les rendements financiers font deux voire trois fois mieux que la moyenne des fonds en euros ? Oui, ça existe : les fonds eurocroissance ont signé une bonne année 2021. Mais attention aux conclusions hâtives : leur fonctionnement diffère totalement d'un fonds en euros.

Le vent est-il en train de tourner pour les fonds eurocroissance ? Famille de fonds lancée en 2014 sur les cendres des fonds euro-diversifiés, annoncés par celui qui était alors locataire de Bercy, Pierre Moscovici, comme le 3ème pilier de l'assurance vie... ils ont pâti de la conjoncture de taux bas. Leurs performances n'ont jamais réellement décollé. Et ils n'ont donc jamais réellement séduit les épargnants. « Les fonds eurocroissance version 2014 n'ont pas rencontré le succès escompté », confirme aujourd'hui le Cercle de l'épargne dans sa lettre mensuelle. Fin 2020, l'eurocroissance pèse 3,3 milliards d'euros : à l'échelle des plus de 1 800 milliards d'euros de l'assurance vie, cela reste une goutte d'eau. La loi Pacte est venue offrir un important lifting à ces fonds, avec une gestion assouplie.

Signe d'un changement de tendance, ou du moins que l'eurocroissance intéresse ou attire : même les courtiers web - qui proposent des assurances vie à frais réduits - s'y mettent. Spirica, qui gère entre autres le contrat BforBank Vie, Meilleurtaux Liberté Vie ou Linxea Spirit 2, a lancé Croissance Allocation Long Terme, un fonds eurocroissance version « loi Pacte », lequel n'est pas disponible sur le contrat de la banque en ligne BforBank mais est proposé sur les assurances vie des principaux courtiers web partenaires de Spirica. De la même manière, Altaprofits, pionnier des courtiers web, se convertit lui aussi à l'eurocroissance « nouvelle génération » en lançant en février 2022 avec Generali le fonds Générations Croiss@nce durable : trop jeune toutefois pour figurer dans le tableau suivant, qui recense les performances connues pour l'eurocroissance en 2021.

Performances 2020 et 2021 des fonds croissance et eurocroissance
Fonds (et assureur)Performance 2020Performance 2021
Croissance Allocation Long Terme (Spirica)-4,88%
G Croissance 2014 (Generali)3,72%3,21%
Agipi eurocroissance (Axa France)3,10%3,10%
G Croissance 2020 (Generali)-3,01%
Fonds Croissance (Axa France)2,60%3%
Eurocroissance Projet/Retraite (BNP Paribas Cardif)0,27%2,51%
Eurocroissance Patrimoine (BNP Paribas Cardif)-1,18%1,30%
Afer eurocroissance (Abeille Assurances, ex Aviva)2,42%-0,14%

Performances nettes de frais de gestion du contrat.

Sources : communications des assureurs et Goodvalueformoney.eu

Assurance vie : le comparatif des contrats à frais réduits

Analyser les performances des fonds croissance ou eurocroissance est piégeux ! Le premier de la classe, Croissance Allocation Long Terme de Spirica, ridiculise la concurrence en flirtant avec les 5% ? Pas si vite... Ce fonds a été lancé en septembre 2020. Or tout fonds eurocroissance doit faire ses preuves sur plusieurs années. Le fonds eurocroissance Afer a par exemple signé une année 2019 remarquable, financièrement parlant, avec une progression de 13,33%... suivie par du 2,42% en 2020 et donc un rendement négatif en 2021.

« L'eurocroissance d'Axa affiche des performances plus linéaires, commente Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Goodvalueformoney.eu. Cela traduit deux stratégies financières différentes. Cela traduit aussi probablement le fait d'avoir voulu parvenir rapidement à des chiffres élevés du côté de l'Afer, ce qui implique une plus forte volatilité. » Comment expliquer une contre-performance en 2021 alors que les marchés boursiers ont atteint des sommets ? « Il faut que la poche de diversification soit bien investie. A l'image des fonds en euros à garantie partielle, la gestion financière est plus dynamique, il existe donc un risque de se tromper ! »

Assurance vie : ces nouveaux fonds euros qui changent la donne

La fédération France Assureurs n'a pas encore livré la moyenne des rendements de l'eurocroissance en 2021 mais l'historique récent illustre bien cette instabilité : +6,5% en 2019 et +0,1% en 2020.

Un capital garanti... en partie... après 8 ans

Attention surtout à ne pas confondre un fonds eurocroissance et un fonds en euros ! Ce dernier vous garantit de retrouver votre capital - à 100% ou quasi à 100% - à tout moment. L'eurocroissance ne vous garantit de retrouver votre mise qu'à l'échéance choisie au moment où vous investissez sur ce fonds, et cette échéance ne peut pas être inférieure à 8 ans. Et encore : quand les assureurs ou distributeurs vous annoncent un fonds « croissance » et non un fonds « eurocroissance », cela signifie qu'ils ne vous offrent qu'une garantie partielle en capital, par exemple 80% de votre mise initiale au bout de 8 ans. C'est grâce à ce risque et à ce pari à long terme que les assureurs parviennent à dégager de meilleures performances financières que sur le fonds en euros.

La nouvelle version de l'eurocroissance, suite à la loi Pacte, rend au moins le fonctionnement plus lisible : « Avec cette formule, les souscripteurs possèdent des parts de fonds eurocroissance, dont la valeur évolue d'année en année, explique Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne, dans sa lettre mensuelle. Le rendement annuel communiqué correspond à la performance financière de ce fonds. A la différence des fonds eurocroissance ancienne génération, ce rendement est donc le même pour tous les détenteurs de parts comme cela est déjà le cas pour les supports en unités de compte. »

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Cyrille Chartier-Kastler, de Good value for money, met en garde sur le risque de confusion à la lecture des taux de l'eurocroissance pour 2021 : « Attention : la performance annuelle d'un fonds eurocroissance n'est pas un rendement servi aux assurés, mais uniquement la performance financière du fonds ! Il ne s'agit pas d'un rendement annuel servi chaque année comme sur un fonds en euros. Et il faut maintenir l'investissement 8, 10 ou 15 ans... »

« La bonne performance 2021 de l'eurocroissance est totalement corrélée à la bonne tenue des marchés financiers, prévient Cyrille Chartier-Kastler. Ces fonds possèdent une part non négligeable d'actions : il est donc logique que leur performance soit favorable », en 2021. Une analyse qui le conduit à inviter à la prudence pour 2022, histore d'éviter un afflux sur l'eurocroissance à la lecture de bonnes performances 2021 : « L'année écoulée était très favorable et 2022 sera plus compliquée, pour l'eurocroissance comme pour l'ensemble de l'assurance vie. »