Plan du site Rechercher

Assurance vie : « le nouvel eurocroissance est plus simple à comprendre »

  • Par
Kapla et croissance
© Gajus - Fotolia.com

Une garantie en capital, oui, mais uniquement si vous conservez votre investissement pendant au moins 8 ans : ce principe, qui constitue la base des fonds eurocroissance, ne change pas. Alors, en quoi les récents textes réglementaires vont-ils révolutionner ce fonds à mi-chemin entre fonds euros et unités de compte ? Interview.

Youmna Hamze, Axa France

Youmna Hamze, directrice adjointe marché épargne et prévoyance d’Axa France

Avez-vous lancé un nouveau fonds eurocroissance ?

Youmna Hamze : « Oui, nous commercialisons une offre basée sur la nouvelle réglementation depuis le 8 janvier. Depuis, seul le nouveau fonds est accessible à la souscription et aux nouveaux versements. Pour les clients Axa, qui ont investi sur l’ancien fonds via le contrat Excelium, nous avons opéré la bascule de l’ancien fonds vers le nouveau courant janvier. Pour les clients épargnants ayant souscrit le contrat Cler via Agipi, nous opérerons la bascule ultérieurement. »

Prévoyez-vous de communiquer sur cette nouvelle offre ?

Y.H. : « Nous avons communiqué sur la nouvelle offre et sur la bascule auprès de nos clients et auprès de nos réseaux de distribution externes. Nous souhaitons faire connaître cette nouvelle offre, car nous pensons que ce nouvel eurocroissance est désormais plus simple à comprendre. »

Concrètement, qu’est-ce qui change avec cette nouvelle mouture de l’eurocroissance ?

Y.H. : « Aujourd’hui, chez Axa, nous avons une forte conviction sur le fait que l’eurocroissance est l’avenir des fonds en euros. La garantie en capital n’est plus due au jour le jour contrairement aux fonds euros classique, mais uniquement à l’échéance choisie : nous pouvons donc mener une gestion plus dynamique, investir plus largement sur les marchés boursiers. »

La nouveauté reste d’ordre technique, avec cette possibilité d’exprimer l’ensemble du fonds en « provisions de diversification »…

« L’intégralité du fonds sera exprimée en nombre de parts »

Y.H. : « Oui mais la présentation aux clients sera plus aisée. Avant, il y avait deux poches : provisions mathématiques pour la garantie en capital, et provisions techniques de diversification pour le “boost” de performance. Ce concept était extrêmement complexe, pour les clients comme pour les conseillers. Le nouvel eurocroissance ne comportera donc plus qu’une poche, à 100% en provisions de diversification : l’intégralité du fonds sera exprimée en nombre de parts, une notion qui parle aux épargnants puisque cela se rapproche des unités de compte. Ils possèdent donc désormais un nombre de parts du fonds eurocroissance, dont la valeur va évoluer au fil des années. La volatilité de ce fonds sera toutefois moindre à celle d’un support en unité de compte. Et les épargnants bénéficient toujours d’une garantie en capital, exprimée en euros, à l’échéance choisie (10 ans fixe sur notre contrat Excelium Vie). »

Sera-t-il désormais possible de communiquer sur un rendement annuel unique ?

Y.H. : « Oui, la performance communiquée représentera la progression des actifs du fonds eurocroissance. Comme les épargnants en possèdent des parts, cette performance concernera effectivement tous les détenteurs de parts : à partir de 2020, si par exemple l’on annonce du 3% sur l’eurocroissance, la performance sera bien de 3% pour tous les investisseurs. L’ancienne version était bien plus complexe : les performances individuelles variaient selon les épargnants, en fonction de la date d’échéance et de souscription. »

Quels sont vos objectifs avec ce nouvel eurocroissance ?

« Si on annonce du 3%, la performance sera bien de 3% pour tous les investisseurs »

Y.H. : « Nous avons collecté environ 164 millions d’euros sur l’eurocroissance – ancienne version - en 2019. Nous allons continuer dans cette voie. Nous considérons que ce support trouve sa place dans une logique de diversification, aux côtés des unités de compte - pour la performance - et du fonds en euros - qui reste structurel au sein de l’assurance vie. L’eurocroissance offre une alternative avec plus de performance tout en restant dans un cadre sécurisé. Nous allons adapter nos offres de gestion pilotées pour y intégrer la nouvelle version du fonds eurocroissance. Pour le lancement de ce nouveau fonds, le premier mois, nous proposions d’ailleurs un bonus de 6% sur la garantie au terme ; bonus aujourd’hui de 5%. »

Partager cet article :

© MoneyVox / Propos recueillis par BL / Février 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox