A l’image de l’immense majorité des assureurs, la France Mutualiste a dévoilé un rendement en baisse de près d’un demi-point pour son fonds en euros en 2016. Les titulaires du contrat Retraite Mutualiste du Combattant profitent en revanche toujours d’une rémunération très élevée.

Créée voici plus de 90 ans, la France Mutualiste revendique à ce jour près de 230.000 adhérents et 257.000 contrats d’épargne-retraite en stock. Si cette mutuelle se destine en premier lieu aux anciens combattants, ses produits sont aujourd’hui ouverts à tous. A une exception près : le contrat historique Retraite Mutualiste du Combattant (RMC) est lui réservé « aux combattants d’hier et d’aujourd’hui et aux victimes de guerre à titre militaire ». Un contrat au statut spécifique puisque, outre certains avantages fiscaux, il sert une rémunération bien supérieure au marché : 3,20% net de frais de gestion pour l’année 2016, contre 3,35% en 2015.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Les autres adhérents ont eux accès à l’assurance-vie multisupport Actépargne2, au contrat monosupport Rentépargne, au Livret Jeun’Avenir (assurance-vie réservée aux moins de 28 ans) ou encore au Livret RM (pour les 35-59 ans). Le fonds en euros de l’ensemble de ces assurances-vie a rapporté 2,27% pour l’année 2016 (1), contre 2,72% en 2015. L’assureur mutualiste affirme avoir « renforcé les réserves dont bénéficieront les adhérents en augmentant la provision pour participation aux excédents, qui représente (…) 2,6% des encours ».

Lire aussi : Les meilleurs taux de l’assurance-vie pour 2016… et les autres

(1) Net de frais de gestion, hors prélèvements sociaux et fiscaux.