La crise sanitaire a renvoyé la réforme des retraites au placard... et ce probablement jusqu'au lancement de la campagne présidentielle 2022. En attendant, savez-vous quelle pension vous pouvez espérer avec le système actuel, et à quel âge ? Mode d’emploi du simulateur officiel.

Quand vous êtes encore loin de l’âge de la retraite, simuler votre future pension n’est probablement pas la première de vos préoccupations. Pourtant, en 10 minutes chrono, vous pouvez avoir une idée précise de votre future pension et soit - option 1 - être en partie rassuré face à l'inquiétant discours « De toute façon, on aura zéro retraite », soit - option 2 - prendre conscience qu'il faut commencer à épargner pour vos vieux jours. Surtout, tester le simulateur officiel permet de chiffrer vos droits avec le sytème actuel. La meilleure des recettes pour comprendre les débats à venir.

Comment simuler votre retraite sur le site officiel

Rendez-vous sur le site officiel Info-Retraite.fr, ou sur l'appli « Mon compte retraite ». Pour vous connecter au service « Info Retraite », nul besoin de créer un compte. Vous pouvez choisir d'y accéder via FranceConnect à l’aide de vos identifiants Impots.gouv, La Poste, ou Ameli, des services utilisés bien plus régulièrement. Il vous suffit alors d’entrer votre numéro de Sécurité sociale pour finaliser la création de votre compte « Info Retraite ». Un espace qui vous permet notamment de consulter votre relevé de carrière.

Sur la page d’accueil, cliquez sur « Simuler ma retraite », puis « Accéder au simulateur ». Une nouvelle page s’ouvre pour accéder au simulateur baptisé « M@rel ». Cliquez sur « Commencer ma simulation » avant de compléter les informations manquantes : situation familiale, nombre d’enfants (et leurs dates de naissance), activité professionnelle actuelle, votre situation professionnelle (en activité ou non, temps partiel ou temps plein, dans le privé ou le public, indépendant ou salarié, etc.) et enfin votre niveau de revenus. En prenant soin de bien renseigner votre revenu brut mensuel et si vous touchez ce revenu sur 12 mois. Précision : le revenu mensuel à renseigner ne concerne que vos revenus professionnels (ni revenus fonciers, ni allocations, ni indemnités chômage...).

Validez !

Retraite simulation

Captures anonymisées du simulateur M@rel

Le simulateur vous donne 3 résultats, avec un montant de pension envisageable à 62 ans, l’âge légal pour la grande majorité des actifs, un montant à « l’âge du taux plein », variable selon les profils, et une estimation de votre retraite à 67 ans, l’âge du taux plein automatique. A droite : le montant des pensions brutes mensuelles pour ces trois âges de départ.

Pour obtenir la pension nette (avant impôt sur le revenu, et donc sans prendre en compte le prélèvement à la source ou les allocations sociales), cliquez sur le curseur en haut à droite (voir la capture d'écran ci-dessus), lequel devient rouge en basculant en « net avant impôts ».

Comprendre vos droits, trimestres et âges de départ

Retraite simulation

Le simulateur de retraite M@rel vous invite ici à décrypter ces estimations. Cliquez sur l'un des trois résultats : le menu déroulant détaille le nombre de trimestres nécessaires pour prendre votre retraite à cet âge là ; et il détaille le montant de la pension provenant de chaque régime (retraite de base ou retraite complémentaire). Vous vous posez encore des questions sur vos « possibilités de départ » ou le « montant » de la pension estimée ? Pour chaque résultat, vous pouvez cliquer sur « comprendre » en rouge en haut de la page.

Le détail le plus parlant est celui proposé en cliquant sur « comprendre mon montant » : la pension brute apparaît pour chaque âge de départ possible.

Retraite simulation

Un exercice qui permet de rappeler qu'à 62 ans, dans la plupart des cas, vous n'avez pas atteint le taux plein. Conséquence : une minoration de votre pension (de base et/ou complémentaire). Minoration qui s'amenuise puis disparaît en travaillant plus longtemps...

Lire aussi : Qui a intérêt à racheter des trimestres avant de partir en retraite ?

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

« Personnaliser mon âge de départ »

Vous pouvez aller plus loin dans la simulation en testant d'autres âges. « Personnaliser mon âge de départ » en bas à gauche vous permet de simuler un départ à 65 ans, par exemple, voire même à 70 ans si vous aimez la fiction à horizon lointain. L'âge personnalisé s'ajoute en 4ème résultat (et il disparaîtra à votre prochaine visite sur le simulateur).

Retraite simulation

Surprise : pourquoi le montant de la pension continue-t-il à grimper après 67 ans, alors que le taux plein est définitivement acquis ? Car le calcul de la retraite ne prend pas en compte que le taux ! Exemple : concernant la retraite de base (hors complémentaire, calculée par points) des salariés du privé, si le taux s’applique au salaire annuel moyen des 25 meilleurs années, la formule de calcul prend aussi en compte la durée de cotisation (« durée d’assurance au régime général »). Et si vous travaillez après 67 ans, vous continuez aussi à bonifier les points du régime complémentaire. Bref : continuer à travailler plus longtemps peut permettre de gonfler d'autres paramètres, même si le taux plein est acquis.

Simuler la suite de votre carrière

Les résultats obtenus sont ici estimés en fonction de votre situation actuelle et passée, avec une hypothèse de « croissance régulière » de vos revenus. Evidemment, selon les secteurs et les envies, les revenus peuvent grimper en flèche ou stagner au fil des ans... Cliquez sur l'onglet du bas, « Personnaliser votre simulation » puis « Ma situation future ».

Retraite simulation

Là, il faut jouer les devins : vous devez estimer vos revenus annuels bruts en fin de carrière. Le simulateur vous propose son estimation, sur la base d'une augmentation régulière. A vous de l'adapter en modifiant le montant mensuel envisagé en fin de carrière, puis en prévoyant une baisse, une stagnation ou plusieurs types de hausses (régulière ou exponentielle). Voire en ajoutant un passage à temps partiel ou une période de chômage.

En retournant à la page initiale « Ma simulation », les 3 résultats (ou plus en cas d'âge personnalisé) ont évolué : le montant de la pension a été revu et corrigé en fonction de la suite de carrière simulée.

Un document PDF à conserver

N'hésitez pas à « télécharger » votre simulation. Info Retraite génère un PDF pour chacun de vos scénario : âge légal, à taux plein ou personnalisé. Le simulateur y résume l’ensemble des informations précédemment renseignées (périodes de chômage, revenu annuel brut en fin de carrière, travail à l’étranger, revenu mensuels net actuel, nombre d’enfants…), le nombre de trimestres acquis, et ceux qu’il vous restent à travailler pour obtenir une retraite à taux plein.

Un exercice motivant, déprimant, ou étonnant ? Au moins, vous savez !

Réforme des retraites : l’autre « simulateur » est-il déjà dépassé ?

Cet exercice vaut, bien évidemment, pour le système de retraite actuel AVANT une potentielle réforme. Mais cette simulation fait aussi apparaître les droits que vous avez d'ores et déjà acquis. En sachant que les projets de réforme ont peu de chances d'aboutir lorsqu'ils s'attaquent aux droits acquis...

La réforme lancée par le gouvernement d'Edouard Philippe a été rangée dans les cartons, la priorité du gouvernement de Jean Castex étant bien évidemment la gestion de la crise sanitaire de la Covid-19. Mais le vaste projet de réforme reviendra comme un boomerang lors de la campagne présidentielle qui s'esquisse à l'horizon. « On aura un vrai débat politique » qui « ne pourra être tranché que dans le cadre de la campagne présidentielle », a d'ailleurs reconnu fin 2020 le député LREM Roland Lescure, président de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est lui montré plus évasif à la mi-février : « Lorsque la machine économique redémarrera, que la croissance sera de retour, oui, il faudra une réforme des retraites. »

En attendant, l'actuelle majorité gouvernementale avait un projet ficelé. Et même mis en ligne un « prototype de simulateur », qui a disparu... Le site dédié à la réforme, lui, reste accessible, avec les grandes lignes du projet gouvernemental mis en sommeil.