Épargner de façon solidaire, c’est faire en sorte que son argent soit investi dans des projets ayant une utilité sociale ou environnementale. Pour ce faire, il existe plusieurs types de placement allant du livret d'épargne aux fonds d'investissement.

L’épargne solidaire : qu'est-ce que c'est ?

Pour comprendre ce qu'est un produit d'épargne solidaire, il faut d'abord revenir aux fondamentaux : qu'est-ce qu'un placement et comment peut-il rapporter de l'argent. Que vous choisissiez un livret, un compte à terme ou que vous investissiez sur un fonds d'une assurance vie, la logique est un peu près la même. En présentant les choses de façon simplifiée, l'épargnant confie son épargne à un intermédiaire qui va l'investir dans des entreprises, dont une partie des revenus sert au final à rétribuer l'épargnant de départ.

Dans ce schéma, la particularité des placements solidaires est de financer des structures à caractère solidaire et éthique ou qui participent à promouvoir les énergies renouvelables. Les activités concernées sont très diverses : insertion, logement social, microcrédits aux particuliers ou aux TPE, financement de certaines PME, environnement, commerce équitable, développement durable, soutien aux pays pauvres... Ces placements solidaires peuvent être souscrits par les particuliers. Ils peuvent aussi servir de support dans le cadre de l’épargne salariale.

S'il n'est pas impossible de faire fructifier son épargne tout en faisant du bien à la planète ou en soutenant l'économie sociale et solidaire, cela n'est pas, par principe, le premier objectif de l'épargne solidaire. Les entreprises et les organismes qui bénéficient de ce soutien sont en effet rarement soutenus par les banques classiques car leurs projets sont jugés peu rentables.

Les chiffres de l’épargne solidaire en France au 31 décembre 2019 :

  • 15,6 milliards d’euros d’encours, en hausse de 3 milliards d'euros par rapport à fin 2018.
  • Cet argent a permis de créer 42 000 emplois, de reloger 1 360 personnes, d'approvisionner 25 155 foyers en électricité renouvelable ou encore soutenir 66 acteurs du développement économique dans les pays en développement.

Source : Le Baromètre des finances solidaires de Finansol

Où trouver des placements solidaires ?

Il existe toute une palette de produits d'épargne solidaire qui s'adaptent au risque qu'un particulier est prêt à prendre avec son argent. Ainsi de la même façon qu'il peut ouvrir un livret bancaire classique, il peut ouvrir un livret solidaire dont les fonds serviront au financement de l'économie sociale et solidaire. La coopérative la Nef, le Crédit Coopératif, les établissements du Crédit Municipal ou encore certaines banques et assureurs mutualistes proposent des livrets solidaires.

De même, plutôt que choisir les unités de compte de son assurance vie sur les seuls critères du rendement ou de l'exposition sectorielle, il est possible d'opter pour des fonds labellisés verts ou sociaux, ayant reçus par exemple le label Investissement Socialement Responsable (ISR) soutenu par les pouvoirs publics ou, plus connu, le label Finansol. De nombreux assureurs donnent accès à ce type de fonds.

Logo label Finansol
Logo Finansol

Le label Finansol est incontournable dans l’épargne solidaire. Depuis 1997, Finansol, une association professionnelle indépendante, accorde son label aux placements solidaires proposés par les organismes financiers qui le demandent. Il existe près de 150 placements portant le label Finansol.

Le comité du label Finansol se réunit 4 fois par an pour étudier les nouvelles candidatures et une cinquième fois pour contrôler le respect des critères pour les produits déjà labellisés. Il s’appuie notamment sur deux critères majeurs : la transparence et la solidarité.

  • Pour respecter le principe de transparence et d’information, l’organisme gestionnaire de l’épargne doit informer le client du caractère solidaire de l’épargne au moment de la souscription et l’informer régulièrement (au moins annuellement) de l’utilisation des fonds placés.
  • Pour être reconnu comme un produit solidaire, il faut soit que l’encours de l’épargne soit investi, sous réserve de contraintes légales, pour au moins 5 à 10% dans une activité solidaire ; soit que 25% ou plus du revenu ou de la performance de l’épargne soit versé sous forme de dons à des organismes solidaires. Dans le cadre de cette dernière modalité, le don régulier (au moins annuel) doit être effectué par l’épargnant.

D’autres critères entrent également en ligne de compte tels que la promotion active de placements d’épargne solidaire, la méthode de sélection des associations bénéficiaires ou l’obligation de recourir à des critères extra-financiers (sociaux, environnementaux et de gouvernance) pour sélectionner les titres non solidaires.

Ainsi, chaque année, plusieurs produits d'épargne sont labellisés et d'autres délabellisés pour « non-conformité à un ou plusieurs critères du règlement du label » ou simplement pour « absence de promotion commerciale active [qui est] le motif principal de retrait ».

Livrets, comptes à terme, assurances vie... Quelle offre solidaire ?

On trouve directement sur le site internet de Finansol les nombreux placements solidaires qui ont été labellisés : des livrets, des comptes à terme, des actions dans les capitaux d’organismes de solidarité, des assurances-vie ou encore des OPCVM. D'autres placements, labellisés ou non, sont peut-être aussi disponibles dans votre banque habituelle.

Les livrets d'épargne solidaires

La majorité des réseaux bancaires commercialisent des livrets d’épargne dits « solidaires » dont l'encours et/ou les intérêts peuvent être placés dans l’économie solidaire. D'autres banques, à l’image de la Société Générale ou de la Banque Postale, proposent de mettre en place une option d’intérêts solidaires sur certains de leurs livrets classiques. Voici une sélection de ces livrets.

BanqueNom du LivretTaux

Principale caractéristique

Livret solidaire Macifentre 0,40% et 1,00 %25% à 100% des intérêts à reverser au Samusocial de Paris, aux Restos du Cœur ou au Secours populaire français
Livret Paris Partage1,00%25% à 100% des intérêts à reverser à Emmaüs Coup de main, à la Fondation Siel Bleu, ou à L’Agence du Don en Nature
Livret Codevairentre 0,10% et 0,30%Les fonds servent à financer des projets liés à la protection de l'environnement
Livret d'Epargne pour les Autres du Crédit Mutuelentre 0,25% et 0,40%50% à 100% des intérêts à reverser à une ou plusieurs associations partenaires (Vaincre la mucoviscidose, Aderma (recherche sur la maladie d'Alzheimer), la Ligue contre le Cancer, Ludopital, l'Association des Paralysés de France, le Secours Populaire, la Croix Rouge Française, l'Association Petits Princes, le Secours Catholique, Habitat Humanisme, Médecins Sans Frontières)
Livret solidaire du Crédit Mutuel Arkéa0,70%Tout ou partie des intérêts peuvent être donnés aux organismes d'utilité publique partenaires (Secours catholique, Association Petits Princes, La Banque Alimentaire, Secours populaire, Habitat et humanisme, L'Adie, La Croix Rouge, Aide et Action, Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM), Surfrider Foundation)
Livret Epargne solidaire du Crédit Municipal de Nantes0,50%50% ou 100% des intérêts à reverser à un organisme partenaire (Fondation de France, Coopérative IDEAL, Tissé Métisse, ATAO Insertion, Logement et Fraternité, Solidarité Femmes Loire-Atlantique, France Active Pays de Loire, Ecopôle, Guinée 44)
Livret Epargne Autrement de la Maifentre 0,10% et 0,90%25% des intérêts pour des associations partenaires (Association Fondation Etudiante pour la ville, France Active, Handi'Chiens, Les Doigts qui Rêvent).
En option, verser 1% des versements aux projets solidaires sélectionnés
Livret d'épargne de la Nef0,05%Les fonds servent à financer l'activité de prêt de la Nef qui finance uniquement des projets ayant une plus-value sociale, écologique et/ou culturelle
Livret A comme Agir du Crédit Coopératif0,50%25% à 100% des intérêts annuels reversés à une association favorisant l’accès au logement
Livret Agir du Crédit Coopératifentre 0,05% et 0,75 %50 % des intérêts versés àl’association choisie (Terre & Humanisme, WWF, Surfrider, Aides, France Active, Handicap international…)
Livret Coopération pour ma région du Crédit Coopératif0,15%L'épargne finance des projets portés par des associations, des coopératives ou des entreprises sociales et des secteurs en pleine croissance de la région. Chaque année, l'épargnant reçoit un bilan des projets financés.
Livret Jeune Agir du Crédit Coopératif1,25%25% à 100% des intérêts annuels reversés à l’association choisie (Terre & Humanisme, WWF, Surfrider, Aides, France Active, Handicap international…)
Livret d'épargne pour les Autres du CIC0,30%50% à 100% des intérêts sont reversés à des associations humanitaires partenaires (Action contre la faim, Association Petits Princes, Fondation Abbé Pierre, Habitat et Humanisme, Institut Curie, Médecins du Monde, Secours Catholique, UNICEF)

Les livrets de partage

A la frontière entre épargne solidaire et dons aux associations se trouvent les livrets de partage. Ce type de placement n’est qu’indirectement un placement solidaire, même s’il est souvent présenté dans cette catégorie. C’est un placement financier classique, mais sur lequel l’épargnant s’engage à reverser une part de ses revenus à des associations.

C’est la logique du don (avec ses avantages fiscaux spécifiques). Une partie (au minimum 25%) ou la totalité des intérêts seront reversés automatiquement à des associations, entreprises ou organismes jugés d’intérêt général. Un placement peut cependant combiner les deux techniques, être à la fois un placement solidaire direct et un placement de partage. C'est pourquoi Finansol labellise certains livrets de partage.

C’est notamment le cas du Livret d’épargne pour les autres du Groupe Crédit Mutuel-CIC ou du Livret Solidaire du Crédit Mutuel Arkéa, qui offrent la possibilité de donner au moins la moitié des revenus générés à des associations ou organismes solidaires. Le Crédit Coopératif propose aussi de distribuer à des partenaires les intérêts de plusieurs livrets solidaires, y compris sur des livrets réglementés comme le Livret Jeune Agir ou le Livret A comme Agir.

Les comptes à terme et actions non cotées solidaires

Pour les comptes à terme (CAT) proposés par des organismes solidaires, les fonds vont en grande partie dans l’économie sociale, solidaire ou environnementale. La Nef, banque coopérative de la finance solidaire, propose un compte à terme sur des durées de 1 à 7 ans, dont la rémunération dépend de la grille en vigueur selon la durée du placement. Outre le compte à terme de la Nef, le CAT du Crédit Municipal de Paris ainsi que celui de Nîmes et de Nantes sont aussi labellisés par Finansol.

L’épargnant peut aussi opter pour un choix plus résolu : devenir actionnaire de structures de l’épargne solidaire, comme Habitat et Humanisme (insertion par le logement), la SIDI (solidarité internationale par l’octroi de microcrédits), Terre de liens (aide à l’achat et la transmission de terres agricoles) ou encore Garrigue (société de capital-risque finançant des entreprises de l’énergie renouvelable, du commerce équitable ou implantées dans des zones isolées). En choisissant des fournisseurs d'énergie alternatifs, comme Enercoop, il peut également souscrire des parts sociales et soutenir ainsi la transition énergétique. Fiscalement, ces produits sont soumis à la flat tax, tout comme les livrets d'épargne non réglementés.

Les OPCVM, FCP, Sicav... solidaires

Le fonctionnement des OPCVM se heurte à une limite réglementaire : seulement 10% au maximum de l’encours du fonds peut être investi dans des actions non cotées, support traditionnel de l’économie solidaire. Ce qui veut dire qu’une OPCVM Solidaire comprendra 90% d’actifs classiques. Le rôle du label Finansol est de contrôler que l’OPCVM s'inscrit bien dans une démarche solidaire et que ce n’est pas seulement une vitrine. Néanmoins, une OPCVM non-labellisée peut également être gérée de façon solidaire.

Les OPCVM solidaires peuvent être des Fonds Communs de Placement ou des Sicav, à souscrire dans un compte titres, un PEA (ou un PEA-PME), dans le cadre de l’épargne salariale ou dans une assurance vie.

Les organismes qui proposent des OPCVM labellisés par Finansol :

  • Les banques : Crédit Coopératif, LCL, Crédit Mutuel, Caisse d’épargne, Crédit Agricole, la Banque Postale, Société Générale, BFM, BNP-Paribas...
  • Les gestionnaires de fonds : Meeschaert, Macif gestion, Ecofi Investissements...
  • Les spécialistes de l’épargne salariale : Amundi, Humanis ...

Les assurances vie solidaires

S'agissant de l'assurance vie, les distributeurs sont obligés de proposer au moins une unité de compte (UC), soit « solidaire » (c’est-à-dire dont 5 à 10% de l’encours est composé de titres émis par des entreprises solidaires d’utilité sociale agréées), soit détentrice du label ISR ou du label Greenfin France finance verte. Dès le 1er janvier 2022, l’obligation sera de proposer au moins une UC de chacune de ces catégories.

Finansol labellise aussi quelques contrats d'assurance vie. C'est le cas du Contrat Solidaire du Crédit Agricole et de l'assurance vie de la mutuelle d’épargne et de retraite Carac. Cette dernière s’apparente à un placement de partage avec 1% des gains reversés à des associations comme Arc-En-Ciel ou Solidarités Nouvelles face au Chômage.

Voir notre comparatif des assurances vie

Voir également sur le site : les livrets de partage, l'épargne salariale, l'assurance vie.

© MoneyVox 2008-2020 / Nicolas Auffray - MB / Page mise à jour le / Droits réservés