Cette semaine rime évidemment avec premier tour de l'élection présidentielle. Mais elle marque aussi le traditionnel coup d'envoi de la déclaration de revenus, jeudi 7 avril. Quoi de neuf pour l'impôt sur le revenu et la déclaration printanière 2022 ? Le point, en 5 nouveautés.

Déclarer ses revenus 2021, ce sera possible dès ce jeudi 7 avril. Et ce jusqu'au 8 juin d'après les dates limites annoncées par le fisc. Voici les nouveautés qui vous attendent.

Déclaration en ligne suspendue le week-end du 9 et 10 avril

Dernière minute. Suite à des problèmes techniques, la DGFiP a annoncé vendredi 8 avril à midi la suspension temporaire de la déclaration en ligne, et ce « au moins pour le week-end », suite à des erreurs de pré-remplissage des déclarations.

L'accès à la déclaration en ligne suspendu ce week-end !

1 – Un barème kilométrique plus généreux

« Le barème kilométrique est revalorisé de 10% pour l'imposition des revenus de 2021 ». Sans surprise, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) confirme dans la brochure pratique de la déclaration 2022 l'annonce faite mi-février par le Premier ministre Jean Castex. « Cette revalorisation exceptionnelle permet de tenir compte de la forte augmentation des prix supportée, en 2021, par les salariés qui utilisent leur véhicule pour exercer leur activité professionnelle », ajoute la DGFiP. Le gouvernement estime que ce coup de pouce offrira une économie moyenne d'impôt sur le revenu de 150 euros par foyer, pour les 2,5 millions de ménages qui choisissent déjà habituellement la déduction de frais réels. Certains gros conducteurs (pour les allers-retours travail-domicile) utilisant l'abattement forfaitaire de 10% ont intérêt à tester la déduction des frais réels, afin de comparer les deux options fiscales.

Les gagnants et perdants de la revalorisation du barème kilométrique

Exonération télétravail, bis

Le renforcement du télétravail dû à la pandémie de Covid-19 ne doit pas être un coût pour les salariés : telle est la volonté du gouvernement. Comme l'an passé, les sommes versées par les employeurs pour indemniser les frais de télétravail sont exonérées d'impôt, à hauteur de 2,50 euros par jour, 55 euros par mois et 580 euros par an pour l'année 2021.

Impôts 2022 : 580 euros de frais de télétravail à déduire

2 – Crédit d'impôt « premier abonnement » à la presse

A la rubrique réductions et crédits d'impôt apparaît la case 7PA, dédiée au crédit d'impôt « premier abonnement à un titre de presse ». Vous devez donc déclarer le coût de l'abonnement et vous serez remboursé de 30% via l'impôt sur le revenu 2022. Mais attention : seuls sont pris en comptes les versements effectués en 2021 à partir du 9 mai. Et seul le « premier abonnement » ainsi déclaré donnera droit à crédit d'impôt. Sont pris en compte les abonnements d'une durée minimale de 12 mois à un quotidien, un hebdo, un mensuel ou au maximum un magazine à périodicité trimestrielle, ou un « service de presse en ligne d'information politique et générale ». Le titre de presse doit vous fournir un reçu (n°2041-RP, disponible sur impots.gouv.fr) que vous conserverez en cas de contrôle. Pour cette déclaration 2022 (et contrairement à l'an prochain), ce crédit d'impôt n'est pas soumis à des conditions de revenus.

3 – Crédit d'impôt recharge électrique

Vous avez une voiture ou tout autre véhicule électrique et vous avez installé une borne de recharge à domicile ? Vous pourrez réclamer le nouveau crédit d'impôt dédié (et ouvert pour l'heure jusqu'en 2023). Rendez-vous à la case 7ZQ et suivantes. « Le crédit d'impôt est égal à 75% du montant des dépenses de fourniture et de pose, sans pouvoir dépasser 300 euros par système de charge », précise la DGFiP. Vous pouvez bénéficier de cet avantage fiscal que vous soyez locataire, propriétaire, et qu'il s'agisse de votre résidence principale ou secondaire.

4 – Réduction de 75% pour les dons aux cultes

Le 1er juin 2021, Emmanuel Macron a annoncé une majoration exceptionnelle de la réduction d'impôt existante pour les dons aux associations religieuses. Les dons bénéficiant habituellement d'une réduction à 66% donnent droit, depuis le 2 juin 2021 et jusqu'à la fin 2022, à 75% de réduction. Cet avantage est plafonné à 554 euros de versements maximum, « soit une réduction d'impôt maximale de 416 euros », précise le Trésor public. Ce don doit être déclaré à la case 7UJ. Si vous avez versé plus de 554 euros, ce qui dépasse donnera lieu à une réduction de 66%. Les dons effectués lors des premiers mois de l'année 2021 sont eux à déclarer ligne 7UF.

5 – Les naissances 2021 sont préremplies

Vous avez déclaré un heureux événement sur impots.gouv.fr courant 2021, afin d'adapter immédiatement votre prélèvement à la source ? Bonne nouvelle : vous n'aurez rien à faire concernant la naissance de votre enfant pour cette déclaration 2022. « Lorsqu'une naissance intervenue en 2021 a été déclarée sur le service en ligne “Gérer mon prélèvement à la source”, l'information est récupérée lors de la déclaration en ligne », annonce la DGFiP au rang des nouveautés 2022 de la déclaration de revenus.

Mariage, naissance, chômage... Comment réduire votre impôt à la source

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

En bref... Tout ce qui change pour la déclaration des revenus 2021

Loi Coluche. Comme l'an passé, face à la crise sanitaire, les dons aux organismes d'aide aux plus démunis qui offrent habituellement droit à une réduction de 75% sont plafonnés à 1 000 euros de dons, soit 750 euros de réduction maximum.

Emploi à domicile. Fin 2020, une décision de du Conseil d'Etat a failli chambouler le monde des services à la personne, en excluant tous les services rendus hors domicile. Mais Bercy a rassuré tout le monde début 2021 et les transports périscolaires, livraisons de repas voire la téléassistance entrent bien dans le champ du crédit d'impôt emploi à domicile, comme le confirme la DGFiP, à condition qu'ils soient intégrés à un « package » de services.

Veuves. Nouveauté de l'imposition des revenus de 2021 pour les « veuves de plus de 74 ans dont le conjoint percevait la retraite du combattant » : elles « bénéficient également de la majoration, quel que soit l'âge auquel celui-ci est décédé (avant ou après l'âge de 74 ans). »

Dirigeants retraités. Les dirigeants de PME qui cèdent leurs titres lors d'un départ à la retraite bénéficient d'un abattement fixe de 500 000 euros (prorogé jusqu'en 2024), et le délai de cession des titres passe de 2 à 3 ans.

Immobilier locatif. Nouveauté pour le dispositif Pinel : depuis janvier 2021 la réduction d'impôt est recentrée sur les logements des immeubles collectifs, excluant les maisons individuelles. Cette nouveauté s'applique pour la première fois dans la déclaration 2022. Ce nouveau périmètre du Pinel concerne évidemment les nouvelles constructions et acquisitions : les réductions acquises pour des achats de maison antérieurs à 2021 restent d'actualité.

Locaux commerciaux. Une autre mesure exceptionnelle liée à la crise sanitaire : le dispositif concernant « les abandons de loyers consentis par les bailleurs en faveur des entreprises locataires en difficulté » est valable pour toute l'année 2021, rappelle la DGFiP.

Investisseurs. Comme chaque année ou presque, le dispositif de défiscalisation dit « IR-PME », valable pour l'investissement en direct mais aussi pour les fonds fiscaux (FIP et FCPI) est majoré de 18% à 25%, mais attention, uniquement pour les investissements réalisés du 9 mai au 31 décembre 2021.

Comptes à l'étranger. Vous avez un compte Revolut ou N26 ? Comme chaque année, il faut remplir la déclaration 3916. Mais attention : le formulaire avait été modifié en 2021. Bonne nouvelle : les informations remplies l'an passé sont reportées automatiquement en 2022.

Ces nouveautés... qui attendront

  • Crédit d'impôt immédiat. L'avance immédiate de crédit d'impôt emploi à domicile a été lancée en 2022 : cela ne change donc rien pour cette déclaration, qui porte sur les revenus 2021. Et ce même si vous voyez une case dédiée, la 7HB : elle ne concerne que ceux qui ont pu tester cette avance avant tout le monde, à Paris et dans le Nord.
  • Pourboires défiscalisés. Idem : ce sera pour 2022, pas pour cette déclaration printanière.
  • Cryptos. La flat tax pour les gains tirés des crypto-monnaies, ce sera pour les revenus... 2023.
  • Louer abordable. La transformation du dispositif Cosse en réduction d'impôt Loc'Avantage, c'est à partir de mars 2022. La déclaration 2022 n'est pas concernée.

Impôt sur le revenu : 5 questions utiles pour déclarer en 2022