Emmanuel Macron a décidé de passer de 66% à 75% la déduction pour les dons faits aux cultes d’ici à fin 2022. L’Église catholique plaide pour un passage au crédit d’impôt.

Un cadeau du Président. Ce mardi matin, Europe 1 révélait qu’Emmanuel Macron va annoncer aux responsables des cultes que la réduction d'impôt des dons des fidèles aux associations religieuses va passer exceptionnellement de 66% à 75% comme celle pour les « organismes d’aide aux personnes en difficulté » à l’image des Restos du cœur. Une mesure valable pour les dons effectués à compter de ce jeudi et jusqu’à la fin 2022 avec une limitée fixée à 554 euros.

Contacté par MoneyVox, Bercy a confirmé cette mesure qui sera intégrée au projet de loi de finances rectificative présenté mercredi en Conseil des ministres. Elle est censée soutenir les cultes dont les finances ont été mises à mal par la crise sanitaire. L’église catholique a perdu 90 millions en 2020 en raison de la fermeture totale ou partielle des églises, selon les chiffres fournis par la Conférence des évêques de France (CEF).

Vers un crédit d'impôt ?

Ambroise Laurent, secrétaire général adjoint de la CEF, interrogé par La Croix, voit d’un bon œil cette mesure même s’il en relativise la portée. « Le don moyen pour nous est autour de 250 euros. Si nous enregistrons beaucoup de dons entre 10 et 500 euros, il y a aussi de grands donateurs qui donnent beaucoup plus et pour lesquels le plafonnement réduira l’impact du passage de 66% à 75%. » Ce dernier souhaiterait d’ailleurs que la déduction fiscale se transforme en crédit d’impôt, « ce qui permettrait aux personnes qui ne sont pas fiscalisées de recevoir l’aide de l’État quand ils donnent ». Et ce afin de populariser le don, notamment auprès des plus jeunes.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

D’après La Croix, parmi les 5 millions de donateurs de l’Église catholique, un million ne payait pas d’impôts sur le revenu ces dernières années.

Impôt sur le revenu : comment déclarer les dons aux associations, aux pompiers…