Au 1er septembre 2022, les tarifs du gaz naturel n'augmenteront pas et ce, grâce au bouclier tarifaire en place depuis le 1er octobre 2021. Sans lui, les tarifs réglementés de vente auraient été supérieurs de 105,10%.

Les tarifs réglementés de vente du gaz naturel fourni par Engie restent gelés au 1er septembre 2022, à leur niveau du 1er octobre 2021. Une bonne nouvelle pour les ménages : ils échappent à une nouvelle augmentation moyenne de 26,80% TTC.

Au total, sans le bouclier mis en place par le gouvernement, le « niveau moyen des tarifs réglementés de vente au 1er septembre 2022, aurait été supérieur de 116,50% HT, soit 105,10% TTC » à ce qu'il est actuellement. C'est ce que révèle la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans un communiqué.

Le bouclier tarifaire protège toujours les ménages

Grâce au bouclier tarifaire et donc au gel des prix, mis en place jusqu'au 31 décembre 2022, le gouvernement souhaite préserver le pouvoir d'achat des particuliers. Les prévisions tablaient sur des augmentations moyennes comprises entre 10 et 20%, chaque mois.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Depuis 2020, le prix réglementé du gaz est en hausse, sous l'effet notamment d'une hausse de la demande liée à la reprise économique post-crise du Covid, puis des conséquences de la guerre en Ukraine. Le bouclier tarifaire concerne aussi l'électricité et a permis de limiter la hausse à 4% pour les particuliers.

Prix du gaz : l'énorme hausse à laquelle vous allez échapper en avril

Au mois d'avril déjà, les Français avaient échappé à une forte hausse, les tarifs auraient été plus de 35% supérieurs. Ce qui aurait représenté 3,17 centimes d'euro par kWh, au tarif base.