En l'absence de bouclier tarifaire, les prix réglementés du gaz auraient augmenté de plus de 35% au 1er avril, selon le régulateur du secteur.

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 7 offres comparées

Les tarifs réglementés de vente (TRV) de gaz naturel fournis par Engie sont gelés à leur niveau du 1er octobre 2021, et c'est heureux ! Dans un récent communiqué, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a en effet dévoilé ce qu'auraient été les prix du gaz sans ce « bouclier tarifaire » mis en place par le gouvernement. Et la différence est énorme : à compter du 1er avril, ces barèmes théoriques, tiré de la formule de calcul habituellement utilisée, auraient été plus de 35% supérieurs à ceux effectivement pratiqués. Cela représente un écart de 3,17 centimes d'euro par kWh, au tarif base. Ces TRV auraient en revanche été en légère baisse, de 2,80% TTC, par rapport aux barèmes théoriques du mois de mars.

Tarif réglementé du gaz : quel prix et jusqu'à quelle date ?

Le prix réglementé du gaz est en hausse quasi-ininterrompue depuis la mi-2020, sous l'effet notamment d'une hausse de la demande liée à la reprise économique post-crise du Covid. Pour préserver le pouvoir d'achat des ménages, le gouvernement a mis en place, en septembre dernier, un « bouclier tarifaire » gelant les TRV à leur niveau d'octobre 2021. Il protège à la fois les ménages ayant un contrat gaz au tarif réglementé chez Engie et ceux qui ont choisi une offre alternative indexée sur les tarifs réglementés. Ce bouclier restera en exercice au moins jusqu'au 30 juin 2022. Les perturbations du marché liées à la guerre en Ukraine pourraient toutefois contraindre Bercy à le prolonger.

Energie : économisez sur votre facture