Prêt à taux zéro : le PTZ neuf en zones rurales reconduit en 2020 !

charpente
© sculpies - Fotolia.com

Le Parlement a définitivement adopté jeudi le projet de loi de finances pour 2020. Y compris l’amendement qui reconduit, contre l’avis du gouvernement, le PTZ neuf dans les petites villes et les zones rurales.

Le Parlement a gagné ! Le 15 novembre, l’Assemblée nationale avait approuvé une série d’amendements au projet de loi de finances pour 2020. Leur objectif : revenir sur une des dispositions du texte budgétaire, la disparition du Prêt à taux zéro (PTZ) pour les achats de logements neufs dans les zones B2 et C. Contre l’avis du gouvernement, qui avait dévoilé dès 2017 son intention de supprimer, à partir de 2020, le PTZ neuf dans les petites villes et les zones rurales, pour le recentrer sur les grandes agglomérations, là où l’accès à la propriété est censé être le plus difficile pour les ménages primo-accédants. Voté en l’état par les sénateurs, le texte amendé a été définitivement adopté hier, au terme d’un ultime vote de l’Assemblée.

Les conditions d’accès au PTZ en 2020 seront donc inchangées par rapport à 2019.

Pour un logement neuf, le montant pouvant être financé à taux zéro sera de 40% du montant de l’opération dans les zones B1 et A (les grandes agglomérations), et de 20% dans les zones B2 et C.

Pour un logement ancien, avec travaux représentant au moins 25% du montant de l’opération, 40% du montant de l’opération dans les zones B2 et C.

A consulter sur MoneyVox : les barèmes du Prêt à taux zéro et le moteur de recherche des zones géographiques

Une victoire pour le bâtiment

Le maintien du PTZ neuf en zone rurale est aussi une victoire pour les professionnels du bâtiment, unanimement hostiles au projet de recentrage. L’intense lobbying qu’ils avaient, depuis, déployé contre la mesure a porté ses fruits. Hier, les constructeurs, promoteurs et aménageurs de la Fédération française du bâtiment (LCA-FFB) ont d’ailleurs été les premiers à réagir. Leur président, Grégory Monod, a salué dans un communiqué « la représentation nationale qui a su défendre, contre vents et marées, ce dispositif essentiel pour le parcours résidentiel des ménages, la cohésion des territoires et l’emploi de la filière bâtiment ».

La nouvelle a également été applaudie, notamment, par le courtier en crédits Vousfinancer. « Nous sommes très satisfaits de cette décision de reconduire l’un des derniers dispositifs d’aide à l’accession à la propriété », a déclaré Jérôme Robin, son directeur général, dans un communiqué. « 53% des PTZ accordés en 2019 l’ont été pour l’achat d’un logement neuf au sens large et les maisons représentent 53% des biens qui ont été financés avec l’aide d’un PTZ. »

Partager cet article :

© MoneyVox / VM / Décembre 2019