Selon des chiffres publiés par l’AFA (Association française de l’assurance), l’assurance-vie a connu un nouveau mois de décollecte en juin, le dixième sur les 11 derniers mois.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Les cotisations (versements) ont pourtant progressé de 1,2 milliard d’euros par rapport à mai, pour atteindre 9,5 milliards. Mais cette hausse ne compense qu’en partie les prestations (retraits), qui augmentent de 800 millions d’euros et restent donc à un niveau très élevé, au-dessus de la barre des 10 milliards d’euros (10,6 précisément).

4,7 milliards d’euros évaporés

Au final, l’assurance-vie subit donc en juin une nouvelle décollecte de 1,1 milliard d’euros, un peu moins forte qu’en mai (–1,5 milliard) mais comparable à celle des mois de janvier et de mars.

Sur l’ensemble du premier semestre 2012, le premier produit d’épargne du marché français (1.357 milliards d’euros d’encours fin 2011) a donc vu s’évaporer 4,7 milliards d’euros. Un motif d’espoir, néanmoins, pour les assureurs : ce chiffre, historiquement très élevé, est assez nettement inférieur au 2e semestre 2011, où la décollecte avait atteint 7,5 milliards d’euros.