Selon l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP), qui a publié jeudi une enquête réalisée sur plus de 6.000 contrats, les contrats d'assurance-vie en euros ont rapporté en moyenne 3,40% en 2010, soit une baisse du rendement d'un quart de point (3,65% en 2009).

Ce tassement de la rémunération des assurances-vie en euros, qui dominent nettement le marché avec 86% des versements en 2010, n'est pas une surprise. Elle se situe en effet, d'après l'ACP, « dans le prolongement de la tendance baissière de ces dernières années (...), en phase avec le tassement régulier des taux souverains enregistrés jusqu'en 2010. »

Le rendement moyen de ces contrats était déjà en baisse en 2009 (3,65% contre 3,9%) et en 2008 (3,9% contre 4,1%). Les obligations d'Etat ont, elles, atteint, en 2010, des taux moyens historiquement bas. La tendance s'est toutefois lentement inversée depuis octobre.

« Retenue » des assureurs

Face à cette tendance, les assureurs-vie ont fait preuve, selon l'ACP, de « retenue ». En 2010, 88% des contrats ont ainsi été revalorisés à la baisse, contre 7% à la hausse et 5% au même taux. Seuls 9% d'entre eux ont été revalorisés à un taux dépassant les 4%. Ils étaient 23% en 2009. L'ACP constate enfin que la dispersion des taux pratiqués en 2010 (entre le plus bas et le plus haut) est « légèrement plus resserrée » qu'en 2009.

Crédit immobilier : découvrez les taux les plus bas pour votre projet

Le prédécesseur de l'ACP, l'Acam (Autorité de contrôle des assurances et des mutuelles), avait dû sanctionner en 2009 trois assureurs pour avoir proposé des taux trop généreux. Ce n'est pas le cas cette année.