2 000 euros nets par mois, voici le seuil sous lequel il sera possible de toucher une aide exceptionnelle de 100 euros pour faire face à la hausse des prix. Selon le Premier ministre, qui a dévoilé ce coup de pouce jeudi soir, ce seuil correspond au salaire médian. A raison ?

Une indemnité inflation de 100 euros versée dès le mois de décembre aux personnes qui gagnent moins de 2 000 euros net par mois. C'est ce qu'a annoncé jeudi soir le Premier ministre, Jean Castex, pour soulager le portefeuille des ménages face à la hausse des prix de l'énergie et des carburants.

Pourquoi le seuil de 2 000 euros ? Car cela correspond au salaire médian d'après le chef du gouvernement. C'est-à-dire qu'à ce niveau de rémunération, la moitié des salariés gagne moins et l'autre moitié touche plus. En se rendant sur cet outil pratique de l'Insee, on constate qu'avec 2 000 euros de salaire net par mois, avant prélèvement à la source, 44% des salariés gagnent plus et 56% moins.

Indemnité inflation : comment toucher l'aide de 100 euros ?

Salaire médian ou salaire moyen ?

2 000 euros net mensuel ne correspond donc pas tout à fait au salaire médian. Selon les derniers chiffres dévoilés par l'Insee, le salaire net médian dans le privé était de 1 940 euros en 2019. Les 10% des salariés les moins rémunérés touchaient moins de 1 319 euros par mois. A l'inverse, les 10% les plus riches recevaient plus de 3 844 euros. Près de 8 salariés sur 10 avaient alors un salaire net mensuel compris entre le Smic et 3 200 euros.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Le salaire médian ne doit pas être confondu avec le salaire moyen qui est la moyenne de l'ensemble des salaires. En 2019, dans le secteur privé, il était de 2 424 euros nets par mois et de 2 320 euros dans la fonction publique. Par ailleurs le salaire médian se distingue du revenu médian, qui représente lui les ressources mensuelles tous statuts confondus (salarié, retraité, au chômage, travailleur indépendant, etc.) : le revenu médian est de 1 837 euros par mois selon l'Insee en 2019.

Au final, « l'indemnité inflation » sera versée à 38 millions de Français. Ce dispositif s'adresse à tous que l'on soit salarié, indépendant, au chômage ou à la retraite.

Livret A, crédit immobilier... Nos dix propositions pour améliorer le pouvoir d'achat