Pour lutter contre la perte de pouvoir d'achat des Français, le gouvernement va verser une prime de 100 euros à 38 millions de Français. MoneyVox vous explique qui peut en bénéficier et quand elle sera versée.

38 millions de Français vont toucher une aide de 100 euros en réponse aux prix affolant du carburant à la pompe et à la crise de l'énergie qui fait flamber les factures de gaz et d'électricité. Cette prime appelée « Indemnité inflation » ou « indemnité classe moyenne » a été annoncée jeudi soir par le Premier ministre Jean Castex au 20 heures de TF1.

Qui peut bénéficier de cette prime de 100 euros ?

Unique, automatique et individuelle, elle est versée sans que le bénéficiaire ne fasse aucune démarche. Ce dispositif s'adresse à tous les Français qui gagnent moins de 2 000 euros par mois, qu'ils soient salariés, indépendant, artisan, au chômage ou à la retraite. Le versement sera fait automatiquement via votre entreprise, via l'Urssaf ou via Pôle emploi.

Seront également concernés les apprentis, les étudiants boursiers et les étudiants fiscalement autonomes.

Comment est calculée la prime ?

Le revenu du foyer ne sera pas pris en compte. Ainsi, si dans un ménage 1 gagne 2 400 euros net par mois et 2 gagne 1 500 net par mois, seul 2 touchera la prime. Même si l'addition des deux revenus net est inférieure à 4 000 euros.

Assurance habitation : économisez jusqu'à 40% grâce à notre comparateur en ligne

Un temps imaginée comme une aide uniquement attribuée à ceux qui subissent de plein fouet la hausse du prix de l'essence, cette prime est accordée que l'on soit propriétaire d'une voiture ou pas.

Ce montant de 2 000 euros est légèrement supérieur au salaire médian français qui se situe à 1 940 euros pour les salariés du privé. Par ailleurs si vous gagnez 2 000 euros net par mois, vous êtes mieux rémunéré que 56% des salariés, selon l'Insee.

Quand sera versée la prime ?

La prime sera versée dès la fin de décembre par les employeurs aux salariés du privé, et entre janvier et février pour les autres catégories. Les salariés de la fonction publique recevront cette indemnité en janvier 2022.

Comment est financée la prime ?

Pour financer les 3,8 milliards d'euros nécessaires, Jean Castex compte notamment sur le surcoût de TVA de 1 milliard d'euros qui va rentrer dans les caisses de l'Etat grâce à la hausse des prix de l'essence, de l'énergie mais aussi des effets de l'inflation sur les produits alimentaires.

Gaz : les prix bloqués en 2022

Les tarifs réglementés du gaz (TRV) resteront figés jusqu'à la fin de l'année 2022. « On a bloqué les prix du gaz et limité la hausse de janvier à 4%, le reste on en fera notre affaire, a indiqué Jean Castex sur TF1. Le blocage concernera toute l'année 2022. » Initialement, l'action du gouvernement sur les prix était prévue jusqu'en avril. Au 1er octobre, les TRV avaient bondi de près de 12,6%, après des hausses de 10% en juillet, de 5% en août et de 8% en septembre dernier.