Vous êtes artisan, commerçant, indépendant sous le régime micro-entrepreneur, professionnel libéral... Et vous vous demandez quelle banque est la moins chère pour votre activité ? MoneyVox vous aide à identifier celle qui vous fera faire des économies grâce à ses Trophées de la Banque - Pros.

1 700 euros en moyenne. Voici le coût annuel moyen pour un compte professionnel selon un rapport de l'Observatoire du financement des entreprises (1). Mais ce montant moyen cache de très grandes disparités puisque les besoins de professionnels sont extrêmement divers (bien plus que ceux des particuliers). Ainsi, la facture serait inférieure à 240 euros annuels pour 15% des pros, tandis que 17% paieraient des frais supérieurs à 1 800 euros.

Pour faire baisser la note, une seule solution : comparer les offres des différentes banques. Et là, les choses se corsent... Contrairement au marché des particuliers, où le législateur a au moins prévu un « extrait standard des tarifs », uniformisé entre les établissements pour faciliter la comparaison, rien de tel n'existe pour le marché des professionnels. Résultat : les plaquettes tarifaires des banques sont parfois très difficiles à décrypter. Les services peuvent ne pas porter le nom d'un établissement à un autre, le coût de certaines prestations n'est pas précisé (« nous consulter », « sur devis », « contactez votre conseiller »...), d'autres lignes tarifaires brillent par leur absence de clarté (que sont les « commissions d'immobilisation », les « avis de sort / relance »... ?). Par ailleurs, aucun tarif n'est véritablement plafonné par la loi. Bref, c'est un parcours du combattant qui attend les professionnels souhaitant comparer les offres des banques entre elles. Une enquête menée par des syndicats d'entreprise (2) auprès de leurs adhérents a ainsi mis en lumière que 32% des répondants estiment que les offres bancaires sont « peu ou pas comparables », 30% qu'elles sont « moyennement comparables » et 27% confient ne pas s'être lancés dans une comparaison.

Tarifs pros : 20 banques comparées par MoneyVox

Pour la première fois cette année, MoneyVox a donc relevé le défi et s'est plongé dans la tarification à destination des professionnels. Nous avons retenu 6 profils (micro-entrepreneur n'ayant pas besoin d'une carte bancaire, micro-entrepreneur avec CB, artisan, commerçant, TPE, profession libérale) et avons établi les besoins/usages de chacun. Ensuite, notre équipe a épluché les brochures de 6 banques de réseau nationales (Société Générale, La Banque Postale, BNP Paribas, CIC, LCL et HSBC) et, développement de nouveaux acteurs oblige, 14 banques en ligne disposant d'offres pour les pros (Monabanq, Boursorama, Hello bank, n26, Revolut, Fiducial Banque, Blank, Qonto, manager.one, bunq, Finom, Shine, Anytime et Sogexia). Pour chaque établissement, nous avons calculé et retenu la solution la moins coûteuse entre la tarification à la carte (où chaque service est payé isolément) et l'offre groupée de services la plus adaptée (voir notre méthodologie précise).

Devant l'absence de transparence de certaines plaquettes tarifaires, nous avons dû opérer certains choix :

  • lorsque le document ne mentionne pas les lignes « frais de tenue de compte » ou « commissions de mouvement », nous avons considéré que ces prestations sont gratuites,
  • quand la banque propose une fourchette de prix pour une prestation ou une offre groupée (« entre xx et xxx euros »), sans préciser comment elle détermine le tarif applicable au professionnel, nous avons retenu la fourchette haute,
  • si la banque ne propose pas de terminal de paiement mobile ou si la tarification associée n'est pas claire, nous avons appliqué le tarif d'une solution externe de TPE mobile,
  • pour certaines prestations, quand un établissement les facture mais « sur devis » ou autre formulation imprécise, nous lui avons appliqué le tarif maximum facturé par les banques de notre panel,
  • quand un package a un prix différent selon qu'on le souscrive avec ou sans engagement, nous avons retenu le tarif sans engagement.

Devant les tarifs affichés dans cette étude, certaines banques pourront certes faire valoir que les tarifs de la plaquette ne sont pas toujours ceux proposés in fine au client, que les frais sont négociables en fonction du chiffre d'affaires, de la nature de l'activité, du profil du professionnel, de sa fidélité à l'établissement, etc. Des arguments recevables mais qui ne vont pas dans le sens de la transparence et de la facilité pour les professionnels à comparer les offres...

Le palmarès des Trophées de la Banque – Tarifs Pros 2023

Cette étude nous permet ainsi de distinguer 8 banques, qui se partagent 9 Trophées (pour rappel, l'établissement qui propose le tarif le plus bas sur un profil se voit récompensé, tout comme celui arrivant en 2e position si son coût annuel est très proche ; moins de 8% d'écart).

Trophées de la Banque - Pros 2023

Des écarts importants entre profils... et entre banques

Quand on scrute les enseignements de cette étude, on peut déjà constater à quel point les coûts moyens sont différents selon les profils. Alors qu'un micro-entrepreneur sans carte bancaire peut payer 0 euro pour gérer son activité, un commerçant devra plutôt débourser au moins 2 000 euros par an de frais bancaires.

- Micro-entrepreneur sans carte : dans cette catégorie, ce sont les néobanques allemande n26 (avec l'offre n26 Business standard) et britannique Revolut (avec l'offre Revolut Free) qui sortent du lot et permettent au professionnel de payer 0 euro de frais bancaires. Elles reçoivent donc logiquement un Trophée de la Banque. La première enseigne traditionnelle sur ce profil est La Banque Postale qui facturera 177 euros par an au micro-entrepreneur de notre étude (la moyenne des 20 banques de notre panel s'élevant à 291 euros).

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

- Micro-entrepreneur avec carte : pour ce professionnel, qui a besoin d'une carte bancaire pour son activité, ce sont également deux banques en ligne qui arrivent en tête. Monabanq (avec son compte PratiqPro) lui permet de ne payer que 154 euros de frais bancaires annuels tandis que Boursorama Banque propose un tarif assez proche (164 euros) grâce à son offre Boursorama Pro avec carte Visa Ultim. Sur ce profil, la plupart des banques traditionnelles (CIC, BNP Paribas, LCL) ressortent avec une facture à plus de 1 000 euros. La faute à une plaquette tarifaire insuffisamment précise, qui ne permet pas à un micro-entrepreneur de calculer facilement combien il paiera (que ce soit à la carte ou via une offre groupée).

- Artisan : si elle n'est pas forcément très connue du grand public, Fiducial Banque dispose d'une offre particulièrement intéressante. Grâce à la formule « Pro base », qui couvre bien les besoins définis pour notre profil, l'artisan ne paiera que 144 euros pour gérer son activité dans cette banque à distance. Et ce alors que la moyenne du coût annuel pour cette catégorie est de 721 euros (mais avec notamment une facture à plus de 2 000 euros de manager.one, chez qui la facturation des dépôts de chèque est rédhibitoire pour les artisans ou commerçants).

- Commerçant : deux banques (l'une traditionnelle, l'autre en ligne) décrochent ici un Trophée. HSBC et Fiducial Banque proposent une facture à moins de 2 400 euros pour le commerçant-type de notre enquête. Les tarifs dans les autres enseignes traditionnelles vont de 2 535 à 3 625 euros. Les banques en ligne Shine et manager.one voient elles les coûts s'envoler (7 300 et... 31 400 euros) en raison de la facturation salée des dépôts de chèques et d'espèces.

- TPE : la néobanque Blank (appartenant au groupe Crédit Agricole) propose une facture à seulement 128 euros à la TPE de notre étude. Ce qui lui permet de remporter un Trophée de la Banque. A noter : HSBC est la seule banque nationale traditionnelle à proposer un tarif modéré (300 euros annuels) grâce à un package très clairement détaillé (Fusion Fast).

- Professionnel libéral : sur ce profil, c'est LCL qui décroche un Trophée de la Banque. L'établissement a en effet créé une offre sur-mesure : « LCL à la carte PRO / Professions libérales ». Facturé 14,50 euros par mois, ce package couvre bien les besoins du médecin de notre enquête. En additionnant les frais pour le TPE mobile, la facture s'élève ainsi à 1 023 euros annuels.

(1) « Accès des TPE et PME aux services bancaires », mars 2021, Observatoire du financement des entreprises

(2) Enquête CMA / CPME / MEDEF / U2P sur l'offre de services bancaires, décembre 2020