À partir du 30 mars, et jusqu'au 29 avril, les chèques énergie 2022 vont arriver dans les boîtes aux lettres des ménages qui y ont le droit. L'année dernière, ils étaient 5,8 millions à en avoir bénéficié. Pour savoir si vous pouvez y prétendre en 2022, un simulateur officiel est en ligne.

C'est le moment de garder un œil sur sa boite aux lettres. À partir de ce mercredi 30 mars sont envoyés les premiers chèques énergie 2022. Pour rappel, le chèque énergie, d'une valeur de 48 à 277 euros, est une aide pour les ménages les plus précaires. En 2021, 5,8 millions de ménages y avaient eu droit. À noter que vous avez jusqu'au 31 mars pour dépenser votre chèque énergie de 2021. Le chèque exceptionnel de 100 euros envoyé en décembre 2021 pour faire face à la flambée des prix de l'énergie est lui valide jusqu'au 31 mars 2023.

L'envoi des chèques pour 2022 sera étalé sur cinq semaines, jusqu'au 29 avril. Les premiers à le recevoir sont les ménages des Hauts-de-France, ainsi que certains ménages du Grand Est, du Centre-Val-de-Loire, des DOM, d'Auvergne-Rhône-Alpes, de Corse et de Nouvelle-Aquitaine.

Testez votre éligibilité

Par ailleurs, « les bénéficiaires du chèque énergie au titre d'années antérieures qui ont choisi d'attribuer automatiquement leur chèque 2022 à un fournisseur, seront informés de leur bénéfice au chèque énergie 2022 entre le 11 avril et le 22 avril et ce quel que soit le département du bénéficiaire », indique le gouvernement.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Vous pensez être éligible pour recevoir le chèque énergie ? Un simulateur officiel, mis en place par le ministère de la transition écologique, permet de le vérifier sur la base de votre numéro fiscal. N'attendez plus !

Chèque énergie 2022 : le calendrier d'envoi par département

Du 30 mars au 1er avril : Pas-de-Calais, Nord, Bas-Rhin, Eure-et-Loir, Guadeloupe, Guyane, Réunion, Martinique, Somme, Aisne, Oise, Isère, Corse, Gironde, Ardennes.

Du 4 au 8 avril : Marne, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Territoire de Belfort, Vosges, Haut-Rhin, Haute-Marne, Aube, Deux-Sèvres, Haute-Saône, Doubs, Jura, Saône-et-Loire, Nièvre, Yonne, Côte-d'Or, Haute-Savoie, Ain, Savoie, Drôme, Allier, Haute-Loire, Rhône, Ardèche, Loire, Cantal, Puy-de-Dôme, Seine-et-Marne.

Du 11 au 14 avril : Yvelines, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Paris, Essonne, Hauts-de-Seine, Orne, Val-d'Oise, Seine-Maritime, Eure, Loir-et-Cher.

Du 19 au 22 avril : Calvados, Manche, Sarthe, Cher, Loiret, Indre, Mayenne, Indre-et-Loire, Maine-et-Loire, Vendée, Loire-Atlantique, Ille-et-Vilaine, Côtes-d'Armor, Finistère, Morbihan, Creuse, Corrèze, Haute-Vienne, Vienne, Charente, Charente-Maritime, Gers.

Du 25 au 29 avril : Dordogne, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantiques, Landes, Hautes-Pyrénées, Pyrénées Orientales, Haute-Garonne, Ariège, Lot, Aveyron, Tarn-et-Garonne, Tarn, Aude, Hérault, Lozère, Gard, Mayotte, Vaucluse, Bouches-du-Rhône, Var, Alpes-Maritimes, Hautes-Alpes, Alpes de Haute Provence.

Les dates ci-dessus sont des dates d'envoi. Or, « les délais entre l'envoi des chèques énergie, et leur réception au domicile du bénéficiaire sont en général compris entre 2 à 4 jours », prévient le gouvernement.

À savoir : les envois en outre-mer, en Corse, en Gironde, en Isère, dans le Bas-Rhin et l'Eure-et-Loir sont étalés sur 3 à 5 semaines. Pour ces départements, les dates indiquées ci-dessus concernent donc uniquement les premiers envois. Dans ces départements, l'acheminement se poursuivra pour certains jusqu'à la fin du mois d'avril.