La Commission de régulation de l'énergie publie ce vendredi son observatoire des marchés pour la fin de l'année 2021, période marquée par une hausse importante des prix et des actions gouvernementales pour contrôler les prix. Dans ce contexte, les offres d'EDF au tarif réglementé résiste. Les consommateurs partent moins à la concurrence qu'avant.

Si l'attention est actuellement portée sur les conséquences énergétiques de la guerre en Ukraine, lors du dernier trimestre de l'année 2021, les prix de l'électricité et du gaz avaient déjà poussé le gouvernement à prendre des mesures contre la hausse des tarifs et à verser une prime inflation de 100 euros. Trois mois plus tard, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) publie son observatoire des marchés avec un constat fort : « la réduction du nombre d'offres proposées par les fournisseurs s'accompagne du ralentissement de la dynamique concurrentielle », écrivent les experts.

Côté électricité 230 000 clients sont passés en offre de marché entre le 30 septembre 2021 et le 31 décembre 2021, un chiffre en baisse de 40% par rapport aux deux trimestres précédents. Au total 21 des 33 millions de contrats d'électricté souscrits en France le sont aux tarifs réglementés. « Le ralentissement de la croissance des offres de marché s'observe surtout chez les fournisseurs alternatifs qui ont gagné 99 000 sites durant le quatrième trimestre 2021 (contre 250 000 au troisième trimestre 2021, ce qui représente une baisse de 60%). Le développement des offres de marché des fournisseurs historiques est stable, avec 131 000 nouveau clients au cours du quatrième trimestre 2021 (contre 136 000 au trimestre précédent) », écrit aussi la CRE.

Électricité : devez-vous revenir au tarif réglementé d'EDF ?

Illustration de ce phénomène : en octobre 2021, le Médiateur national de l'énergie recensait 53 offres pour l'électricité contre 94 en août. Fin décembre, il ne restait même plus que 10 offres à tarif variable, indexées sur le prix du marché, malgré des prix attractifs à première vue, mais risquées à long terme.

Gaz : le compte à rebours est lancé

En juillet 2023, les tarifs réglementés du gaz vont disparaître. Et visiblement les clients s'y préparent. « L'ouverture s'accélère sur le marché de détail du gaz naturel : 142 000 clients supplémentaires sont en offre de marché (contre 93 000 clients au trimestre précédent) », note la CRE. Et ce malgré le gel des tarifs décidé par le gouvernement. En gaz naturel, 7,87 millions de sites sur un total de 10,7 millions (soit 73,5%) sont en offre de marché au 31 décembre 2021.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Dans ce contexte instable, il est malgré tout recommandé d'éviter les offres à prix variable, indexé sur le marché de gros. D'ailleurs, il ne reste que 5 offres de ce type proposées en France. Dans le même temps, les contrats dits à prix fixe sont dans le viseur des fournisseurs. A tel point que l'association de consommateurs CLCV a engagé une action de groupe contre Cdiscount Energie et GreenYellow pour que leurs clients, forcés de changer de contrat de gaz, reçoivent une indemnisation à hauteur du préjudice subi.

Energie : trouvez le meilleur contrat