Face à la hausse des prix, les Français cherchent des économies. Et 27% se disent même prêts à prendre le volant sans payer leur assurance auto. Un pari extrêmement risqué, selon les derniers chiffres du baromètre de la non assurance routière.

Ne plus s'assurer pour faire des économies ? C'est un choix que 11% de Français se disent prêts à faire, selon une étude de l'assureur Leocare. Et face à l'inflation galopante, ce chiffre pourrait augmenter au cours des prochains mois.

Près de 23 000 victimes

Pourtant, renoncer à s'assurer est souvent un pari perdant. Car en cas de pépin, la facture peut être (très) salée. Selon la dernière édition du baromètre de la non assurance routière, dévoilée ce mardi par Le Parisien, 22 983 personnes ont été victimes d'un accident causé par un conducteur sans assurance en 2021.

C'est 26,8% moins qu'en 2019. Mais la comparaison est biaisée, avec deux années 2020 et 2021 marquées par le Covid et les restrictions de circulation qui en ont découlé. Au total, le montant des préjudices subis atteint 118,4 millions d'euros. Une somme que les conducteurs fautifs devront payer de leur poche.

Car c'est une obligation légale : en France, tous les conducteurs sont tenus de souscrire a minima une assurance auto au tiers, aussi appelée la garantie responsabilité civile. A défaut de couvrir les dommages subis par le responsable de l'accident, celle-ci prend en charge l'indemnisation des préjudices causés à autrui.

Assurance auto : économisez jusqu'à 340 € grâce à notre comparateur en ligne

Une facture à 93 840 euros

En cas de non respect, vous risquez une amende forfaitaire de 3 750 euros. Mais pas seulement. Si vous avez un accident et que vous n'êtes pas assuré, les victimes seront indemnisées par le fonds de garantie, alimenté par les franchises des conducteurs assurés.

« Ce fonds va exercer un recours pour obtenir le remboursement auprès du conducteur responsable des sommes versées à la victime », prévient son directeur général Julien Rencki dans les colonnes du Parisien. En cas de dommages corporels, la facture peut vite se chiffrer à « des centaines de milliers voire des millions d'euros ».

Illustration avec ce couple qui avait décidé d'arrêter de payer son assurance auto. Peu de temps après, ils ont percuté un motard. Bilan : des fractures multiples. Et une facture à 93 840 euros. « Ils devront rembourser cette somme à notre organisme à raison de 340 euros par mois pendant 23 ans », poursuit Julien Rencki.

A titre de comparaison, une assurance au tiers coûte en moyenne 480 euros par an, selon le site de comparaison Lesfurets.com. De quoi réfléchir deux fois plutôt qu'une avant de renoncer à s'assurer. Même en période de forte inflation.

COMPAREZ LES OFFRES EN ASSURANCE AUTO