Chahuté l'année passée, l'assurance vie reprend des couleurs. En février, la collecte nette a atteint 1,6 milliard d'euros, selon les données publiées mercredi par la Fédération française de l'assurance.

Le marché français de l'assurance vie a légèrement ralenti en février par rapport au mois précédent, avec une collecte nette de 1,6 milliard d'euros, selon les données publiées mercredi par la Fédération française de l'assurance. Ce chiffre est en dessous des deux milliards nets récoltés en janvier, mais au-dessus des 1,3 milliard d'euros de février 2020.

Assurance vie : le comparatif des offres

Malgré ce ralentissement par rapport à janvier, la collecte nette de février revient donc à des niveaux habituels, après des mois de décollecte nette liée à la crise sanitaire et économique.

Depuis mars 2020 et le premier confinement en France, les Français ont en effet massivement préféré l'épargne à court terme, et notamment les livrets, au détriment de l'assurance vie qui n'a renoué avec une collecte positive qu'en décembre.

Avec « une collecte nette positive pour le troisième mois consécutif », l'assurance vie confirme « ainsi son regain de forme , a commenté dans une note Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne. La reprise de l'épidémie et l'adoption de restrictions sanitaires ne semblent donc pas porter ombrage à l'assurance vie ».

Succès pour les unités de compte

Dans le détail, les Français ont placé 12,1 milliards d'euros en février sur leurs contrats d'assurance vie et les assureurs ont versé 10,5 milliards de prestation. Les investissements en unités de comptes (UC), potentiellement plus rémunérateurs mais aussi plus risqués que les fonds en euros dont le capital est garanti, ont à nouveau été le moteur du secteur, avec une collecte nette de 2,8 milliards d'euros. Les fonds en euros ont, eux, connu un décaissement net de 1,5 milliard d'euros en février. La part des UC dans les cotisations a atteint 38% contre 34% en moyenne en 2020.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

L'assurance vie reste de loin le placement privilégié des Français, devant le livret A, avec 1 795 milliards d'euros d'encours à fin février.

Ces 5 placements sans risque qui rapportent jusqu'à 5 fois plus