Symbolique. Eurossima, fonds en euros principal de contrats tels que ING Vie ou Boursorama Vie, passe sous la barre des 1% ! Imaginé pour être plus performant, Netissima sauve les meubles, à 1,40%. Generali France assume « sa stratégie de transformation de l’épargne ».

L’assurance vie en ligne, c’est une myriade de distributeurs : banques en ligne, courtiers et fintechs, leurs points communs étant l’absence de frais sur versement, et l’accès à de nombreuses options de gestion ou fonds alternatifs. Mais c’est aussi une petite poignée d’assureurs qui se partagent la gestion des contrats de cette palette de distributeurs : Generali, Suravenir et Spirica accaparent l’immense majorité de ce marché, notamment car ils gèrent les contrats des banques en ligne, les distributeurs brassant les plus gros montants de l’assurance vie web.

Suravenir a dévoilé un taux de 1,30% (ou 1,60% en gestion pilotée) pour son principal fonds, Suravenir Rendement. Spirica n’a pas encore communiqué mais, selon nos informations, la performance de l’actif général de Spirica est de 1,30%, net de frais de gestion. L’un et l’autre se situent donc toujours au-dessus de la moyenne du marché, attendue entre 1% et 1,10% selon l’estimation de Facts & Figures, cabinet de référence dans le secteur.

Lire aussi notre classement des taux 2020 de l'assurance vie

Eurossima en baisse de 0,25 point

L’annonce de Generali est donc doublement symbolique : Eurossima rémunère 0,90% net de frais de gestion pour l’année 2020. Sous la barre des 1%. Et sous la moyenne du marché. En 2019, Eurossima rapportait 1,15%, ce qui représentait déjà une lourde chute par rapport aux 1,65% servis en 2018. Ce rendement concerne donc tous les épargnants disposant d’une assurance vie affichant 0,75% de frais de gestion. Tous ceux qui ont ouvert récemment un contrat Boursorama Vie, ING Vie, Monabanq Vie Premium, Altaprofits Vie, Linxea Vie, Mes-Placements Vie, M Stratégie Allocation Vie (MeilleurPlacement), Kapital-Direct (Placement-Direct)… Generali ayant rehaussé ses frais de gestion en 2016, certains épargnants historiques profitent d’un meilleur rendement : un cas particulier qui concerne aussi les plus récents souscripteurs de Puissance Sélection chez Assurancevie.com.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Netissima : une érosion limitée, mais une baisse tout de même

La plupart des contrats web assurés par Generali intègrent aussi le fonds en euros diversifié, à dominante immobilière, Netissima. Verdict de l’année 2020 : 1,40%, pour tous ceux qui ont investi 30% de leur contrat en unités de compte (UC). Une contrainte qui concerne une majorité d’épargnants puisqu’il s’agit du versement minimum pour accéder à ce fonds en euros sur de nombreux contrats concernés. Ce rendement peut grimper à 1,70%, comme l'an passé, mais à condition de détenir 50% d'UC sur votre contrat.

Dans les faits, la rémunération nette de frais de gestion de Netissima continue de baisser : l'an passé les épargnants respectant cette même contrainte de 30% d'UC avaient touché 1,50% pour l'année 2019. C'est 0,10 point de moins pour 2020.

Boursorama Vie : 1,43% sur Euro Exclusif

La banque en ligne Boursorama a communiqué mardi 2 février le rendement servi sur le fonds Euro Exclusif, assuré par Generali et disponible uniquement sur Boursorama Vie : 1,43%, contre 1,55% l'année précédente.

Voir aussi le comparatif des contrats assurés par Generali

« Le contexte de taux structurellement bas lié à la crise inédite que nous traversons n’aura pas épargné en 2020 les taux de rémunération des fonds en euros, commente Hugues Aubry, membre du comité exécutif de Generali France, en charge de l’épargne et de la gestion de patrimoine, dans le communiqué d’annonce. Pour autant, l’assurance vie se transforme pour s’adapter à ce nouvel environnement de marché et permettre au plus grand nombre de diversifier leur épargne en investissant à long terme dans l’économie réelle, l’économie du quotidien. » Sous-entendu : Generali incite sans ambiguïté les épargnants à miser sur les unités de compte, plus risqués, face à l’érosion des rendements des fonds en euros.