Une assurance vie qui rapporte plus de 3% par an, sans prendre de risque ? Ça existe encore, même si ça devient une denrée rare ! Pour cela, il faut cibler les fonds en euros spécialisés, investis en partie dans l’immobilier ou en actions.

Lorsqu’un document publicitaire vantant une assurance vie met en exergue la performance d’un fonds en euros, il s’agit le plus souvent du taux servi par le fonds immobilier ou dynamique du contrat. Ces fonds à l’allocation spécialisée ne sont pourtant que des supports secondaires, complémentaires du principal fonds en euros du contrat, à l’allocation plus « classique » et au rendement moins ronflant.

Ces fonds immobiliers ou dynamiques font figure de support complémentaire parce que, sauf exception, les assureurs ne permettent jamais à un épargnent de placer toutes ses billes sur ce type de fonds. L’exemple extrême est celui du plus rentable d’entre eux, Sécurité Pierre Euro : un versement sur le contrat Sérénipierre ne peut être investi qu’à 35% sur le très prisé fonds immobilier.

Les fonds immobiliers toujours en bonne santé

Si les fonds en euros « à composante immobilière » affichent des conditions d’accès très restrictives, c’est parce qu’ils font partie des supports les plus demandés. Principale explication : ils affichent des performances élevées et globalement stables.

Sécurité Pierre Euro (assureur Suravenir) – Abonné au sommet des palmarès, le fonds « star » de Suravenir et Primonial voit une nouvelle fois sa rémunération baisser tout en se maintenant au-dessus de la barre symbolique des 3%. Investi à 80% en immobilier, le fonds du contrat Sérénipierre rapporte 3,20% au titre de l’année 2018, contre 3,40% en 2017.

Euro Allocation Long Terme 2 (Spirica) – Investi à près de 75% sur des actifs immobiliers, le fonds Euro ALT 2 de Spirica – et son prédécesseur Euro ALT – rentre symboliquement dans le rang en 2018 avec une rémunération de 2,90%, alors qu’il s’était maintenu à 3% ou au-dessus ces dernières années. Euro ALT 1 et 2 figurent sur des contrats distribués par des conseillers patrimoniaux (CGPI), sur BforBank Vie et sur les contrats de courtiers en ligne.

Suravenir Opportunités (Suravenir) – Disponible sur de nombreux contrats en ligne (Fortuneo Vie, Digital Vie, Linxea Avenir, Puissance Avenir, Mes-Placements Retraite…), ce fonds maintient sa rémunération inchangée, à 2,80%. Ce fonds « diversifié » comprend une importante poche immobilière (environ un quart des actifs) mais est aussi investi en actions (15%) et obligations (plus de la moitié).

Euro Innovalia (Generali) – Fonds à l’allocation diversifié, mais avec une importante composante immobilière (environ 30%), Euro Innovalia affiche des performances qui diminuent en pente douce : 3,08% en 2015, 2,81% en 2016, 2,59% en 2017 et donc 2,45% au titre de l’année 2018. Ce fonds est notamment accessible sur les contrats Himalia et L’Epargne Generali Platinium Signature, distribués par des CGPI et par le réseau d’agents généraux de l’assureur.

Netissima & Euro Exclusif (Generali) – Disponible sur les contrats en ligne ING Direct Vie, Altaprofits Vie, Puissance Sélection ou le plus récent Binck Vie, Netissima dispose d’une poche immobilière notable (près d’un quart de son allocation). Le rendement a rebondi à 2,25% en 2018, après être tombé de 2,65% en 2016 à 2,10% en 2017. Euro Exclusif, le fonds « cousin » disponible sur Boursorama Vie, rapporte lui 2,31% en 2018.

Europierre (ACMN Vie) - Désormais fermé à la commercialisation, le contrat Diade Evolution (CD Partenaires-ACMN) propose les fonds à dominante immobilière Europierre (2,20% en 2018 contre 2,50% en 2017) et Europierre Plus (1% en 2018 contre 1,30% en 2017).

Les fonds dynamiques plombés par la bourse en 2018

A l’opposé des fonds à forte composante immobilière, les fonds « dynamiques » sont plus exposés aux marchés financiers et leurs performances sont mécaniquement plus instables. Exemple phare : avec plus de 4% de rendement annuel en 2017, puis 0% en 2018, Sécurité Target Euro est passé en un an du premier au dernier rang du palmarès.

Euroflex (Apicil) – Euroflex, disponible sur plusieurs contrats patrimoniaux d’Apicil, fait partie de la nouvelle génération de fonds à garantie en capital partielle. Et c’est l’un des rares fonds dynamiques (un quart d’actifs risqués) à se maintenir au-dessus du rendement moyen des fonds en euros (1,60% envrion) : Euroflex livre une rémunération de 2,35% sur l’année 2018, contre 2,60% en 2017.

EurOpportunités (Swiss Life) - 2,75% en 2015, 2,30% en 2016, 2% en 2017 : pour l'année 2018, le fonds dynamique EurOpportunités sert une revalorisation annuelle de 1,70% aux assurés.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Elixence (Generali) – Generali gère ce fonds de façon flexible, en l’exposant plus ou moins fortement en actions ou sur l’immobilier selon les mouvements de marché. Disponible sur Himalia, distribué par les CGPI, il rapportait 2,05% en 2016, 2,68% en 2017 mais 1,44% sur l’année 2018.

Eurocit' (AG2R LA Mondiale) - L'assureur a communiqué un rendement brut de 1,30% en 2018 pour €urocit', ce qui donne un taux net de frais de gestion de 0,55% pour la plupart des contrats (2,15% en 2017, 0,25% en 2016), y compris Pierre de Soleil, et de 0,46% sur la gamme Aprep Multigestion.

NeoEuro Garanti 2 (Spirica) – Le fonds du contrat Netlife dispose d’une importante « poche dynamique » (environ 30% de l’allocation sur des OPCVM). Il affiche des performances en dents de scie : 3,63% en 2015, 1,82% en 2016, 2,22% en 2017, avant de tomber à 0,35% sur l’année 2018. Sa version précédente (NeoEuro Garanti) sert du 0,61% en 2018.

Sécurité Target Euro (Oradéa Vie) – Premier de la classe l’an passé (4,05% en 2017), ce fonds disponible sur le contrat Target+ a accusé la baisse des marchés financiers en 2018 : Primonial et Oradéa Vie annoncent une performance de 0%, en net de frais de gestion, pour l’année 2018. Ce fonds « à coussin », avec une poche sécurisée et une poche très dynamique, affiche par nature une courbe de performance extrêmement sinusoïdale.

EuroSélection 2 (Spirica) – Comme Sécurité Target Euro, toute la gamme de fonds EuroSélection (versions 1 et 2, et #2.1) affiche une performance de 0%, à cause de l’orientation défavorable des marchés en 2018. Les fonds « à coussin » EuroSélection 1 et 2 servaient un rendement de 1,88% l’année précédente. La version EuroSélection#2.1, avec une garantie en capital partielle, affiche elle aussi une rémunération nulle alors qu'elle aurait pu livrer un rendement négatif.

Sécurité Flex Euro (Suravenir) - Ce fonds disposant d'une « poche de gestion flexible », disponible sur Sérénipierre, a rapporté 2,80% en 2015, 2,15% en 2016, 2,40% en 2017 mais sert une rémunération nulle (0%) au titre de l'année 2018.

Lire aussi : Le classement des taux 2018 pour les fonds en euros « classiques »

(1) Tous les rendements sont nets de frais de gestion, mais avant prélèvements sociaux et fiscaux.