Parnasse-MAIF, la filiale vie de l’assureur mutualiste, a annoncé des taux 2015 en baisse de 0,25 à 0,35 point en 2015 par rapport à 2014. Les fonds en euros de ses principaux contrats d’assurance-vie s’établissent à 2,75% pour l’année 2015.

Depuis sa création en 2009, le contrat d’assurance-vie Responsable et Solidaire voyait son compartiment en euros légèrement mieux rémunéré que les fonds à capital garanti des autres contrats de Parnasse-MAIF, qui ne disposent pas de la même dimension solidaire. Cette exception a pris fin. En 2015, le monosupport Nouveau Cap, les fonds en euros du Perp MAIF et d’Assurance-vie Responsable et Solidaire affichent tous un rendement de 2,75% (1). L’an passé, les fonds « standards » servaient du 3% (pour du 3,10% en 2012 et 2013) et le fonds du contrat solidaire du 3,10% (contre 3,4% en 2012 et 2013).

Si Parnasse-MAIF était parvenue ces dernières années à maintenir ses taux au-dessus des 3%, avec une stabilité notable depuis 2011, l’assureur mutualiste finit par suivre la tendance générale. La filiale de la MAIF se targue d’ailleurs de n’appliquer que la baisse attendue du marché, en affichant dans son communiqué un graphique avec une hypothèse de taux moyen pour l’ensemble de l'assurance-vie en euros en France à 2,25%, soit 0,29 point de moins qu’en 2014. « Les adhérents de Parnasse-MAIF vont ainsi bénéficier de taux de rémunération supérieurs à la moyenne du marché », lit-on dans le communiqué.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

« Ces taux viennent récompenser la politique de gestion prudente et responsable qui prévaut à la MAIF », se félicite Thierry Couret, directeur délégué aux solutions assurances de personnes, dans le même communiqué. Il affirme par ailleurs que l’assureur « a pu obtenir cette performance tout en consolidant ses réserves [la PPB, qui permet de lisser les rendements dans le temps, NDLR], gage de fiabilité économique pour l'avenir ». En 2016, le taux minimum garanti du fonds en euros des trois contrats mentionnés s’établit pour sa part à 0,75%.

(1) Net de frais de gestion, hors prélèvements sociaux et fiscalité.