Le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, a souhaité mardi que l'épargne de l'assurance-vie soit investie dans les entreprises françaises plutôt que d'être placée dans « des fonds souverains ».

« Nous avons une épargne nationale extraordinaire de 1.300 milliards d'euros qui est dans l'assurance-vie, qui, de surcroît, jouit d'une bonification fiscale », a expliqué le ministre lors d'une audition de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

« Nous n'avons jamais encore à ce jour décidé d'augmenter le degré de contrainte sur les compagnies d'assurance pour qu'elles décident d'investir dans des proportions plus importantes dans les grandes entreprises de notre pays », a-t-il ajouté. « Je crois qu'il faut prendre ce type de décision », a déclaré Arnaud Montebourg, convaincu que la France doit investir « sa propre épargne ».

Montebourg va poser la question aux assureurs

Le ministre de l'Economie a assuré qu'il allait poser cette « question (...) aux assurances et aux fonds de retraite mutualistes. Nous avons besoin que ces centaines de milliards soient investis dans nos entreprises », a-t-il déclaré.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

La veille, le ministre avait déjà demandé aux banques des engagements en matière de crédit aux PME lors d'une réunion à Bercy.