Poids lourd du marché de l’assurance-vie, Suravenir poursuit sa stratégie de diversification de son offre sur internet. Après MonFinancier, Hedios ou Assurancevie.com, entre autres, la filiale du Crédit Mutuel Arkéa s'associe au courtier indépendant Epargnissimo pour lancer un nouveau contrat collectif d’assurance-vie.

Echange de bons procédés. L’assureur Suravenir, filiale d’assurance-vie et de prévoyance du Crédit Mutuel Arkéa, cherche à développer son offre sur internet afin de sortir des frontières des territoires couverts par la maison mère (Bretagne, Massif central et Sud-Ouest). « Ce nouveau partenariat avec Epargnissimo s’inscrit parfaitement dans notre stratégie de croissance affichée depuis plusieurs années : continuer à axer notre développement sur le marché de l’internet, marché sur lequel Suravenir et plus largement le Crédit Mutuel Arkéa souhaitent prendre des positions fortes à moyen terme », affirme dans un communiqué de presse Bernard Le Bras, président du Directoire de Suravenir. En 2012, selon son rapport annuel, l’activité de l'entreprise auprès de distributeurs externes (Fortuneo et courtiers) pour l’assurance-vie progressait de 68% quand la collecte réalisée sur les banques du réseau diminuait de 13%.

Epargnissimo,  courtier basé à Toulouse, ne possédait lui jusqu’à présent qu’un seul partenaire pour les produits d’assurance-vie : ACMN Vie, filiale du Crédit Mutuel Nord-Europe. Or Jean-Olivier Ousset, associé gérant d’Epargnissimo, confie vouloir étoffer son portefeuille de contrats en signant trois ou quatre partenariats à moyen terme. Le partenariat Epargnissimo-Suravenir a débouché sur la création de Croissance Avenir, un contrat collectif d’assurance-vie multisupports distribué sur internet, permettant notamment de miser sur deux fonds euros garantis en capital de l’assureur : Suravenir opportunités, qui affichait un rendement de 4,05% en 2012, et Suravenir rendement (3,60% en 2012).

Supports immobiliers, or et matières premières

Mais Croissance Avenir se distingue surtout par le large éventail des valeurs qu’il propose : 215 supports OPCVM parmi lesquels cinq SCPI (sociétés civiles de placement immobilier), une SCI (société civile immobilière), dix trackers et deux certificats, l’un or, l’autre matières premières. « Nous avions des demandes de la part de nos clients au niveau des produits immobiliers », reconnaît Jean-Olivier Ousset, associé gérant d’Epargnissimo, qui a tenté de combler ce manque en incluant SCI et SCPI dans le contrat.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Epargnissimo étoffe en outre son portefeuille avec un produit ouvert à la gestion profilée, un mode de fonctionnement permettant au souscripteur de choisir le pourcentage d’actifs placés sur des unités de compte, pour un placement plus ou moins risqué (à ne pas confondre avec la gestion pilotée, option par laquelle le souscripteur délègue ses choix). Afin d’attirer les épargnants, Suravenir et Epargnissimo proposent une offre plutôt accessible avec un versement initial à 500 euros pour la gestion profilée, à 100 euros pour la gestion libre, et des frais de gestion de 0,60% maximum.