Voici les contrats d’assurance vie dont nous recensons les caractéristiques, les avantages et les conditions d’accès. Il s’agit, dans leur majorité, de contrats accessibles depuis internet et sans frais de versement.

A partir de ce comparatif, vous pouvez consulter les différents contrats, les comparer entre eux, et choisir le plus intéressant en fonction de votre situation et de vos objectifs.

Sélection en cours : Gestion libre + Sécurisation des plus-values [Lien permanent]
Filtrer les offres
Info comparateur
Contrat
Offres en vigueur
Avantages du contrat
Fonds en euros
Logo Mes Placements
Mes-placements Liberté 2
Jusqu'à 200€ offerts sur Mes-placements Liberté
Site internet accessible et très informatif
1,65%2,00%
Logo Spirica
Voir l'offre
Logo LinXea
Linxea Avenir
200 € offerts de bienvenue sur Linxea Avenir
Frais réduits ; Espace client intuitif et informatif
1,30%+2,00%
Logo Suravenir
Voir l'offre
Logo Altaprofits
Altaprofits Vie
300 € offerts sur Altaprofits Vie
10 profils de gestion pilotée ; Accès à un outil de gestion conseillée
0,90%1,10%+
Logo Generali
Voir l'offre
Logo Placement Direct
Darjeeling
Jusqu'à 2,90% en 2020 sur le fonds euros Swiss Life
Modes de gestion originaux ; Fonds en euros bonifié
1,10%+
Logo Swiss Life
Voir l'offre
Logo Assurancevie.com
Puissance Avenir
Jusqu'à 300 € offerts en ouvrant un contrat Puissance Avenir
Très accessible ; Régulièrement récompensé par la presse
1,30%+2,00%
Logo Suravenir
Voir l'offre
TousLesPlacements.com
NetLife 2
Frais réduits et 2,40% en 2019 sur l'assurance-vie Netlife
Accès à de nombreux fonds immobiliers
1,65%2,00%
Logo Spirica
Voir l'offre
Logo Meilleur Placement
M Retraite Vie
Jusqu'à 2,40% en 2019 sur le contrat M Retraite Vie
Gestion sous mandat sans frais supplémentaires
1,30%+2,00%
Logo Suravenir
Voir l'offre
Logo Yomoni
Yomoni Essentiel
Jusqu'à 350 € de bonus pour découvrir l'assurance-vie Yomoni Essentiel
10 mandats de gestion avec des performances élevées
1,30%+
Logo Suravenir
Voir l'offre
Logo Fortuneo
Fortuneo Vie
200 euros offerts pour une première adhésion
Gestion 100% en ligne ; Banque en ligne du Crédit Mutuel Arkéa
1,30%+2,00%
Logo Suravenir
Voir l'offre
Logo Boursorama Banque
Boursorama Vie
1,55% en 2019 sur le fonds en euros exclusif Boursorama-Vie
Accessibilité de la gestion sous mandat
0,90%1,43%
Logo Generali
Voir l'offre
Logo Assurancevie.com
Evolution Vie
Jusqu'à 350 € offerts sur l'assurance vie Evolution Vie
Frais réduits ; Fonds euro boosté
1,41%+
Logo aviva
Voir l'offre
Logo Altaprofits
Digital Vie
Jusqu'à 300 € pour découvrir Digital Vie
Ouverture dématérialisée ; Frais réduits
1,30%+2,00%
Logo Suravenir
Voir l'offre
Logo LinXea
Linxea Spirit 2
Frais réduits et large gamme d'UC sur le contrat Linxea Spirit 2
Large gamme de supports ; Frais réduits
1,65%2,00%
Logo Spirica
Voir l'offre
TousLesPlacements.com
Primonial SéréniPierre
2,80% en 2019 sur le contrat Primonial SéréniPierre
Contrat à dominante immobilière ; Soutien d'un professionnel
1,00%1,40%2,50%
Logo Suravenir
Voir l'offre
Logo Placement Direct
Kapital-direct
Jusqu'à 1,70% en 2020 et nombreux supports accessibles sur le contrat Kapital Direct
Contrat récompensé par la presse ; 4 mandats de gestion disponibles
0,90%1,10%+
Logo Generali
Voir l'offre
Logo Altaprofits
Titres@Vie
Jusqu'à 3% en 2019 et frais réduits sur le contrat Titre@Vie
Fonds euros performant ; Accès à de nombreuses actions
1,10%+
Logo Swiss Life
Voir l'offre
Logo Mes Placements
Mes-placements Avenir
150 ou 200 euros offerts sur mes-placements Retraite
Site internet fonctionnel ; Gestion sous mandat attractive
1,30%+2,00%
Logo Suravenir
Voir l'offre
Logo LinXea
Linxea Zen
Frais réduits et 1,25% en 2019 sur le fonds en euros Apicil
Gestion en ligne ; Frais réduits
0,85%1,40%
Logo Apicil
Voir l'offre

Assurance vie, livret d'épargne, SCPI, placements boursiers mais aussi défiscalisation, transmission ou préparation de la retraite... l'épargne croise de nombreux produits et des enjeux aussi complexes qu'importants. Pour bénéficier de solutions adaptées à votre situation et à celle de votre famille, bénéficiez des conseils de MeilleurPlacement - déjà 17 000 clients et des produits plusieurs fois primés pour leur qualité et leur compétitivité.

Je souhaite être contacté par MeilleurPlacement

Que contient ce comparatif des assurances vie ?

Quand il s’agit de choisir un contrat d’assurance vie, plusieurs critères sont à prendre en compte. Ce comparatif vous permet de filtrer les assurances vie selon une large palette d'indicateurs, qui vous aideront à faire un choix.

Il est par exemple possible d’afficher uniquement les contrats ayant une performance supérieure à 1,50% sur le fonds en euros, la rentabilité du contrat étant l’un des critères décisifs dans le choix d’un contrat.

Vous pouvez choisir de sélectionner uniquement les contrats permettant de placer l'ensemble de votre épargne sur des fonds en euros (critère indispensable si vous ne souhaitez prendre aucun risque). A l'inverse, si vous voulez investir dans des supports ayant potentiellement des performances plus élevées mais dont le capital n'est pas garanti, sélectionnez « fonds euros + unités de compte » pour afficher l'ensemble des contrats multisupports.

Filtre également disponible : afficher les contrats qui proposent un ticket d’entrée inférieur à 300 €, soit les plus accessibles du marché. Les contrats dits « patrimoniaux » sont, à l'opposé, des produits nécessitant un investissement de départ assez conséquent.

Vous pouvez aussi filtrer les contrats selon le mode de gestion souhaité. Les épargnants qui souhaitent confier à un professionnel le suivi de leur contrat sélectionneront la « gestion sous mandat ». Ceux qui ne veulent ni suivre de près leur assurance-vie, ni opter pour un mandat d’arbitrage préféreront la gestion conseillée. Enfin les épargnants autonomes pourront sélectionner les contrats permettant la gestion libre.

Si vous souhaitez confier votre argent à un assureur en particulier, vous pouvez sélectionner tous les contrats proposés par ce dernier.

Le type de supports en unités de compte est un autre critère permettant de trier les contrats : eurocroissance, supports immobiliers, OPCVM, trackers, certificat et titre vif.

Comment choisir son contrat d’assurance vie ?

Le marché de l'assurance vie compte de nombreux acteurs : banques, assureurs, associations d'épargnants, conseillers en gestion de patrimoine, courtiers... Le nombre de contrats commercialisés en France dépasse donc la centaine. Dans ces conditions, pas évident de trouver le produit qui corresponde à vos attentes. Et pourtant, tous les contrats d’assurance vie ne se ressemblent pas, loin de là. Frais, modes de gestion, risque, rentabilité... Voici les différents points-clés à examiner avant de souscrire un contrat d'assurance vie.

Déterminer son profil d'épargnant

Définir son profil d’épargnant est nécessaire afin de choisir vers quel type de contrat se diriger (un contrat plus ou moins sécuritaire ou offensif). Pour cela, il faut savoir si votre tempérament d’investissement est audacieux, ou si votre objectif est plutôt la sécurisation de votre épargne. Faire le point sur ses connaissances financières est également essentiel, car les supports d’investissement de l’assurance vie sont tous différents en termes de fonctionnement. Votre situation familiale, votre âge et vos objectifs d’épargne sont aussi à prendre en compte. Les revenus en début de carrière professionnelle ne sont pas les mêmes qu’à l’âge de la retraite, et donc la capacité d’épargne évolue forcément avec le temps. Une fois votre « profil épargnant » et les risques que vous souhaitez prendre avec votre épargne déterminés, vous saurez plus facilement quel type de contrat vous correspond. Ce profil permet également de savoir vers quel interlocuteur vous tourner. Un épargnant audacieux pourra se diriger vers un conseiller en gestion de patrimoine ou un courtier en ligne, lui permettant notamment de gérer lui-même son contrat ou d’obtenir les meilleurs conseils. Une personne visant la sécurité pourra, quant à elle, s’orienter plus facilement vers sa banque ou un assureur.

A noter que le distributeur du contrat, l’assureur ou la banque doit obligatoirement vous poser des questions avant de souscrire, dans le but de déterminer votre profil épargnant.

Clarifier son horizon de placement

Connaître son horizon de placement rentre également dans l’équation. Il s'agit du temps pendant lequel vous voulez laisser l’argent sur le contrat. L’assurance vie ne fonctionne pas comme un livret. En effet, si vous pensez simplement mettre de l’argent de côté pendant quelques mois avant de le libérer, l’assurance vie n’est pas le produit idéal, à cause de l'imposition des retraits. De plus, l’argent ne peut pas être récupéré aussi rapidement qu’avec un livret par exemple (il faut en général quelques jours pour recevoir les fonds). Par contre, si vous souhaitez investir pour un futur projet à l’échéance assez lointaine (un achat immobilier, un projet de voyage, les études des enfants…), l’assurance vie peut s’avérer être le bon produit.. Idem pour vous créer une épargne à la retraite ou en vue d’une succession (pour préparer l’avenir de vos héritiers). L’assurance vie apparaît également comme un choix judicieux si vous souhaitez épargner pour votre enfant. Le choix de l'assureur et du distributeur est alors primordial, d’autant plus qu’il est très compliqué de transférer son contrat d’assurance vie par la suite.

La durée de détention de l’assurance vie va déterminer la fiscalité applicable aux retraits. En effet, la fiscalité est plus avantageuse à partir de 8 ans de détention. C’est le délai actuel pour obtenir, en cas de retrait, à la fois un abattement sur les revenus du contrat et une imposition à taux réduit.

Mais rien ne vous empêche de récupérer votre capital avant ce cap des 8 ans : l’argent d’une assurance vie n’est jamais bloqué. Mais les revenus (pour les contrats ouverts depuis fin 2017) seront alors soumis à la flat-tax de 30%, comme pour les autres revenus du capital.

Plus d'infos sur la fiscalité de l'assurance vie

Evaluer la rentabilité du contrat

La rentabilité du contrat d’assurance vie est certainement le point le plus regardé par les futurs souscripteurs puisque les rendements servis sur le contrat les années précédentes peuvent permettre de privilégier un produit plutôt qu’un autre. Il convient d’observer les performances des fonds en euros ou des unités de compte sur au moins 3 ans, voire 5 ans. Une mauvaise année ou une très bonne année ne reflètent en effet pas forcément le rendement moyen lissé sur plusieurs années. Un rappel tout de même : les performances passées ne préjugent pas des performances futures...

Regarder l'accessibilité du contrat

Bien choisir son assurance vie passe également par l’examen scrupuleux des conditions d’entrée, d’alimentation et de sortie du contrat. Le montant du versement initial à l’ouverture peut être un critère décisif. En effet, un contrat est plus accessible pour un épargnant novice si le premier versement est de 300 € plutôt que 1 000 ou 2 000 €. Des contrats avec des montants minimum de versement ou de retrait assez élevés s’adresseront par exemple à des épargnants plus aisés. Un investisseur confirmé avec un objectif offensif et des revenus confortables ira ainsi plus logiquement vers un produit avec des montants de versements ou retraits élevés (contrat dit « patrimonial »). Le « ticket d'entrée » peut varier de un à dix selon les assurances vie.

Contrôler le niveau de frais

Le niveau de frais est aussi un point important à examiner pour choisir son assurance vie. Durant la vie du contrat, plusieurs types de frais sont susceptibles d’être prélevés, ce qui, au final, peut considérablement grever sa performance :

  • Frais d’entrée. Ils existent principalement sur les contrats associatifs et correspondent aux frais d’adhésion à l’association.
  • Frais de versement. C’est un pourcentage prélevé sur chaque versement (jusqu’à 5% du montant). On les trouve sur les contrats traditionnels des assureurs souscrits notamment via des conseillers en gestion de patrimoine ou des banques. Les contrats « 100% internet » ne facturent pas de frais de versement.
  • Frais de gestion. Sur les fonds en euros, ils sont quasi transparents, la performance étant toujours communiquée nette de ces frais de gestion. Les fonds en unités de compte comportent également différents frais internes de gestion qui sont inclus dans la valeur liquidative. Mais les assureurs ajoutent leurs propres frais de gestion des supports par diminution du nombre de parts. Ainsi, un même support sera plus ou moins rentable selon les frais appliqués par chaque contrat.
  • Frais d’arbitrage. Ce sont les frais appliqués lorsque des sommes sont désinvesties d’un support pour être réinvesties dans un autre. Ils peuvent être d’un montant fixe ou calculés par un pourcentage du montant arbitré. Ils peuvent être également gratuits pour un, plusieurs, ou pour l’ensemble des arbitrages de l’année. A noter que certains distributeurs préfèrent pratiquer des frais de gestion plus élevés et ne pas facturer les arbitrages.
  • Frais de transaction. Ce sont des frais supplémentaires qui sont facturés pour les souscriptions de fonds en dehors des classiques Sicav ou FCP. On les trouve notamment pour les transactions de parts des fonds immobiliers, sur les trackers (ETF), sur les certificats ou encore les actions.

Lire : les frais en assurance vie ; et 2 ans de rendement perdus à cause des frais sur versement !

Vérifier les options de gestion disponibles sur le contrat

Enfin, l’un des critères importants de sélection d’un contrat d’assurance vie réside dans son mode de gestion. Il en existe 3 différents.

Avec la gestion libre, vous administrez vous-même votre contrat et effectuez seul les arbitrages entre les différents supports. Elle est disponible dans la plupart des contrats.

La gestion sous mandat, aussi nommée « pilotée », est également souvent proposée. Elle permet de confier à une tierce personne (l’assureur, le distributeur ou un gestionnaire indépendant) l’orientation de son épargne en fonction de mandats ou de profils pré-définis. Cette solution est judicieuse dans les cas où vous n’êtes pas un fin connaisseur de l’assurance vie et ne souhaitez pas consacrer beaucoup de temps à gérer votre contrat.

La solution intermédiaire est la gestion conseillée ou dite « profilée ». L’assureur ou le distributeur vous propose des répartitions de fonds selon plusieurs profils (généralement appelés « prudent », « équilibré » ou « dynamique » en fonction de votre appétence au risque). Ici, ce ne sont que des propositions, vous avez le choix de les suivre ou non. Cette option est moins fréquente dans les contrats.

Savoir s'il s'agit d'un contrat collectif ou individuel

Les contrats peuvent prendre deux formes. Ils sont soit collectifs (on les qualifie parfois alors de contrats groupes), soit individuels. Dans le premier cas, le distributeur souscrit lui-même le contrat auprès de l’assureur avant de le proposer aux épargnants. Il a donc la mainmise sur son fonctionnement, ses conditions générales et sur les frais prélevés. Le distributeur reste l'intermédiaire entre l'épargnant et l'assureur.

Sur un contrat individuel, l’épargnant souscrit l'assurance-vie directement auprès de l’assureur, par l'intermédiaire du distributeur. En théorie, le contrat ne peut être ensuite modifié qu'avec l'accord du souscripteur.

A lire sur ce sujet : quelles différences entre contrats individuels et collectifs ?

Quelle est la meilleure assurance vie ?

En tant que telle, l’assurance vie est avant tout une enveloppe, que vous remplirez de produits plus ou moins risqués, plus ou moins chers, ou plus ou moins performants selon vos choix et votre profil. Ces choix seront guidés par toute une série de questions que vous posera l’assureur afin de connaître votre profil d’investisseur et votre appétence ou aversion pour le risque. Cependant, des différences existent entre ces différentes enveloppes. Pour vous aider à identifier les contrats méritant d’être étudiés, MoneyVox a justement conçu le comparatif disponible plus haut dans cette page. Nous mettons ainsi en avant des assurances vie peu gourmandes en frais, proposant une bonne rentabilité des fonds euros, et pouvant être souscrites (la plupart du temps) directement sur Internet, sans avoir besoin de se déplacer dans une agence. Certains distributeurs proposent par ailleurs des bonus de bienvenue intéressants pour une souscription, ce qui peut faire pencher la balance en cas d’hésitation entre deux contrats.

Sachez également que certains produits sont régulièrement distingués par la presse spécialisée. Depuis plus de 40 ans, le magazine Le Revenu récompense ainsi les meilleurs contrats d'assurance vie du marché. Pour l’année 2020, 29 contrats ont été distingués, dont 8 distribués en ligne. Il s’agit d'Évolution Vie (Assurancevie.com), Fortuneo Vie, Linxea Avenir, Mes-placements Liberté, BforBank Vie, Darjeeling (Placement-direct.fr), Boursorama Vie et Titres@Vie (Altaprofits.com). Ces produits sont à retrouver dans notre tableau.

Lire : BforBank Vie et Boursorama Vie distingués par Le Revenu

Si de plus en plus de contrats ne sont plus accessibles à 100% en fonds euros (une partie des versements devant obligatoirement être investie en unités de compte, sans garanties en capital), le rendement des fonds euros reste un critère à prendre en compte au moment de déterminer quelle est “la meilleure assurance vie”. Chaque année, MoneyVox.fr recense les performances de tous les plus gros contrats du marché. Un indicateur essentiel pour juger de la qualité et de la rentabilité d’une assurance vie...

Lire : Le classement des taux des fonds euros en 2019

Nos rappels de base sur l'assurance vie

Vous pensez avoir quelques lacunes concernant l'assurance vie ? Voici une petite piqûre de rappel de ses principales caractéristiques.

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Un contrat d’assurance vie est un produit d’épargne sur lequel le titulaire effectue des versements afin que ce capital génère des intérêts, en fonction du rendement annuel du contrat. Bien que l’assurance vie soit souvent utilisée pour préparer sa retraite, l’argent épargné est toutefois disponible à tout moment.

Il existe deux types de contrat : monosupport en euros (où les fonds sont placés, comme son nom l’indique, sur un seul fond en euros) et multisupports. Ce dernier permet à l’épargnant de placer son argent sur plusieurs types de supports (fonds en euros, FCP, Sicav, etc.). Il est possible de souscrire une assurance vie auprès d’une compagnie d’assurance, une banque, un courtier ou bien un conseiller en gestion de patrimoine.

Quels sont les avantages d’une assurance vie ?

L’assurance vie est un placement financier aux nombreux avantages, le premier étant qu’elle permet à l’épargnant de se constituer un complément de revenu à la retraite, via le versement d’une rente, ou bien de s’assurer le versement d’un capital. Contrairement à un plan d’épargne retraite, les sommes investies ne sont néanmoins pas bloquées jusqu’à la retraite ; en cas de besoin, le titulaire peut retirer son argent.

Ce contrat est également idéal pour transmettre son patrimoine à moindre coût pour le bénéficiaire, car l’assurance vie ne rentre pas dans le règlement des successions. De plus, le titulaire du contrat choisit librement qui touchera l’argent s’il décède, sans devoir se limiter à ses éventuels héritiers. Grâce à une fiscalité avantageuse (exonération, abattement), il vaut souvent mieux transmettre un capital par une assurance vie que par héritage.

Qui peut souscrire une assurance vie ?

Il est nécessaire de remplir certaines conditions pour pouvoir souscrire un contrat d’assurance vie. Ainsi, l’intéressé doit avoir la capacité juridique de conclure un contrat. Bien qu’il n’y ait pas de condition légale liée à l’âge, cela signifie que les majeurs sous mesure de protection (tutelle, curatelle) et les mineurs ne peuvent le faire seuls, mais doivent être assistés d’un représentant. La liberté contractuelle étant de mise, un assureur peut toutefois poser certaines limites quant à l’âge du souscripteur. Par ailleurs, il est possible de souscrire un même contrat à plusieurs, chaque partie devant remplir les mêmes conditions.

A noter que si le souscripteur et l’assuré ne sont pas la même personne, ce dernier doit alors donner son consentement écrit, ou celui de ses parents ou tuteurs s’il est mineur. Dans tous les cas, cet assuré doit avoir au minimum 12 ans.

Comment fonctionne une assurance vie ?

L’assurance vie a un fonctionnement assez simple : le titulaire effectue des versements pour alimenter son contrat et s’engage à payer les frais afférents, tels que les frais de gestion, frais sur versements, ou frais d’arbitrage. En contrepartie, l’assureur investit l’argent placé et verse une rémunération qui dépend du rendement du ou des supports utilisés (fonds en euro, supports en unités de compte).

Durant toute la vie du contrat, l’épargnant peut effectuer des retraits (appelés rachats partiels) quand il le souhaite, que ce soit ponctuellement ou en les programmant. Au terme du contrat, l’assureur restitue la totalité du capital au titulaire, ou bien lui verse une rente viagère, selon l’option choisie. Si l’intéressé décède, ces sommes reviennent aux bénéficiaires désignés dans le contrat.

© MoneyVox 2009-2021 / FV / Page mise à jour le / Droits réservés