Mon projet d'achat immobilier est-il compromis ? Puis-je continuer à vendre sur Leboncoin ? Comment retourner une commande sur Amazon ? Mon employeur va-t-il prendre en charge les frais du télétravail ? La rédaction répond aux questions pratiques qui touchent à vos factures, vos revenus, votre crédit, votre logement…

1 – Puis-je visiter un logement pour le louer ou l'acheter ?

NON. Et ce « non » est catégorique : aucune visite n'est autorisée ! Visiter un logement n'est pas un motif de dérogation. « Je veux bien que l’on y retravaille et qu’au prochain point d’étape [mi-novembre, NDLR], l’on se repose cette question », a déclaré la ministre déléguée au Logement Emmanuelle Wargon. Mais, pour l'heure, vous pouvez uniquement effectuer des « visites virtuelles », ce qui peut a minima permettre de trier les annonces retenues.

Plus d'infos : Puis-je visiter un logement pendant le confinement ?

2 - Mon dossier de crédit immo va-t-il être freiné ?

NON. La visite est la seule étape d'un achat immobilier qui est totalement compromise à cause de ce nouveau confinement. « La plupart des banques ont déployé leurs logiciels de traitement des dossiers de prêt auprès de leurs salariés “experts crédits” en télétravail, ce qui n'était pas le cas en mars », explique Julie Bachet, directrice générale du courtier Vousfinancer, qui juge qu'il n'y a « pas de raison que les délais s’allongent de façon démesurée comme en mars dernier ».

Plus d'infos : Ce qui change pour votre prêt immobilier avec le reconfinement

3 – Puis-je signer un achat immobilier chez le notaire ?

OUI. Mais uniquement dans le cas où votre notaire ne vous propose pas une alternative à distance, la signature électronique devant être privilégiée pendant le confinement. Le décret du 29 octobre prescrivant les modalités du reconfinement ne permet l’accès physique à l’office notarial que « pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance ».

Plus d’infos : Cette fois, les offices des notaires restent ouverts

4 – Puis-je déménager ?

OUI. Les déménagements sont autorisés. Vous pourrez justifier votre déplacement à l’aide d’un acte de vente, ou du nouveau bail de location, par exemple. Cependant, le gouvernement ne prévoit pas de dérogation pour les proches (amis ou famille) prêtant main forte aux particuliers qui déménagent. « Les déménagements peuvent donc se faire avec l’aide de professionnels ou sans eux, mais ils ne peuvent donner lieu à dérogation pour des proches », clarifie le ministère du Logement. Si vous faites appel à des professionnels, l’entreprise vous fournira un justificatif.

Plus d’infos : Qui peut m’aider à déménager lors du reconfinement ?

5 - Puis-je acheter ou vendre sur un site d'occasion ?

OUI MAIS... uniquement en passant par l'option livraison (ou retrait dans un points de type relais colis) ! Ce qui occasionne le plus souvent des frais supplémentaires. Rendre visite à un autre particulier pour acheter un bien en vente sur un site de petites annonces est interdit en période de confienement.

Plus d'infos : Leboncoin, Vinted… Pouvez-vous acheter d'occasion pendant le reconfinement ?

6 - Les délais de retour de commandes sont-ils rallongés ?

ÇA DÉPEND. Pour les achats en ligne, la règle est : 14 jours pour vous rétracter après la réception de la commande, puis 14 jours pour la renvoyer. Lors du premier confinement, en mars-avril, de nombreux sites de e-commerce avaient pris l’initiative d’allonger leurs délais de retour. Cette fois cette tolérance est à géométrie variable : prenez connaissance de la FAQ dédiée à la crise sanitaire sur le site du vendeur pour savoir si un délai rallongé est prévu ou non.

Plus d'infos : Amazon, Cdiscount, Fnac, Zara... Comment retourner un produit malgré le confinement

7 - Mon assureur me couvre-t-il si je ne respecte pas les règles du confinement ?

OUI MAIS... Vous faites une balade à pied ou à vélo, à proximité de votre domicile, et limitée à 1h par jour... Mais vous prenez le risque de franchir la limite des 1 km, quand survient un accident ! Dans ce cas, votre assurance vous couvre-t-elle ? « Les assureurs ne sont pas habilités à constater ou à signifier les délits, ni lors d'un sinistre ou d'une expertise », répond Christophe Bescond, de AcommeAssure.com. Bref : vous êtes couvert malgré tout. En revanche, n'oubliez pas que toute infraction au confinement est passible d'une amende de 135 euros, minimum.

Plus d'infos : Suis-je couvert par mon assureur si j'ai un accident sans attestation valable ?

Regroupez vos crédits ! Jusqu'à -60% sur les mensualités. Réponse en 48h

8 – Ma banque reste-elle ouverte ?

OUI. Les « activités financières et d’assurance » figurent sur la liste des établissements autorisés à ouvrir en période de confinement. Vous pouvez donc, notamment, avoir accès aux distributeurs de billets, comme en mars-avril derniers. Cependant, les passages en agence doivent se limiter uniquement aux opérations ne pouvant être effectuées à distance, la fédération bancaire française vous invitant à privilégier le téléphone et le mail.

Plus d’infos : Ma banque va-t-elle rester ouverte ?

9 - Puis-je faire une demande d'allocation à la CAF ?

OUI. Pour ce reconfinement, la CAF vous permet exceptionnellement d'envoyer les formulaires de demande d'allocation par email, à l'adresse transmettreundocument.cafXX@info-caf.fr, le XX étant le numéro de votre département. En cas d'urgence, en tant que service public, les centres CAF peuvent accueillir du public (dans le respect des gestes barrières).

Plus d'infos : Comment faire une demande d'allocation pendant le confinement

10 – L’électricité pourrait-elle être coupée ?

C’EST COMPLIQUÉ. Aucun rapport direct avec votre facture : votre fournisseur d’électricité n’est pas en cause. Mais ce reconfinement se déroule en automne et en hiver, contrairement au premier confinement. « On n’a jamais vécu de confinement en hiver, ce qui nécessite une ou deux semaines pour analyser l’impact sur la consommation d’électricité », admet le gestionnaire du réseau électrique en France, RTE, qui ne dément pas le risque d’éventuelles coupures ponctuelles et locales, en dernier recours, si le réseau est surchargé.

Plus d’infos : L’électricité va-t-elle être coupée ?

11 – Mon employeur doit-il m’indemniser pour le télétravail ?

C’EST COMPLIQUÉ. Il n’existe aucune obligation légale pour prendre en charge d’éventuels frais liés au télétravail. En revanche, c’est bien l’employeur qui doit effectuer un achat de matériel si vous avez besoin d’équipements pour exercer votre activité à la maison. Et il doit prendre en charge un surcoût avéré, parfois difficile à prouver… Sachez toutefois que l’Urssaf prévoit un forfait – facultatif, donc – ne nécessitant aucun justificatif et exonéré de cotisations sociales, si votre employeur accepte de mettre en place une indemnisation : jusqu’à 50 euros par mois en cas de télétravail 5 jours par semaine.

Plus d’infos : Télétravail et confinement : ce que votre employeur doit prendre en charge

12 - Puis-je utiliser mes tickets resto pour mes courses « drive » ?

NON. Le drive n’est à ce jour pas autorisé par la Commission nationale des titres-restaurant (CNTR). Une impossibilité que confirment les chaînes de grande distribution, même si Auchan, par exemple, propose dans certains drives le paiement de produits alimentaires immédiatement consommables. Il est en revanche possible de régler vos courses en magasin, pour les produits éligibles, et dans la limite de 19 euros.

Plus d'infos : 4 façons de dépenser vos tickets resto pendant le confinement

Vous pouvez poser des questions à la rédaction

Vous avez des questions liées aux finances personnelles dans le cadre de ce reconfinement ? Vous pouvez en faire part à la rédaction en commentaire, ou via notre formulaire de « questions de lecteurs ». La rédaction sélectionne les questions les plus pertinentes.

Lire aussi : 3 questions sur ce qui change (ou va changer) pour le chômage partiel