Plan du site Rechercher

Arrêt maladie en 10 minutes en ligne : la Sécu folle de rage

Arrêt maladie
© DjiggiBodgi - stock.adobe.com

Depuis hier, le site Arretmaladie.fr promet de vous délivrer un arrêt de travail en quelques minutes. L’Assurance Maladie entame une procédure judiciaire aujourd’hui pour faire fermer la plateforme.

Vous vous sentez patraque et n’avez pas l’énergie de vous rendre au travail aujourd’hui ? Se faire arrêter n’a jamais été aussi simple depuis hier. Pas besoin de prendre rendez-vous chez un médecin généraliste (souvent débordé en cette période avec les épidémies de gastro, grippe et autres maux hivernaux…) ! Le site Arretmaladie.fr propose, depuis le mardi 7 janvier, une solution pour « un arrêt maladie sans se déplacer, 100% valide, remboursable, rapide et sécurisé ».

Comment ça se passe concrètement ? Vous remplissez tout d’abord sur le site un questionnaire. Vous y expliquez « pourquoi vous n'êtes pas en mesure de travailler ? » (au choix : coup de froid, gastro-entérite, douleurs menstruelles, stress, douleurs de dos, migraine ou cystite), vous répondez à la question « Avez-vous une èvre supérieure à 38,5° » (oui, on note au passage que le créateur de la plateforme n’est guère à cheval sur l’orthographe et la syntaxe…) et vous « choisissez vos symptômes ». On vous interroge quand même si vous avez un médecin traitant disponible ce jour ou demain pour vous soigner et si vous êtes susceptible « d'infecter d'autres collaborateurs ou clients au sein de votre entreprise ». On vous demande également de renseigner vos antécédents médicaux, de fournir vos coordonnées et votre numéro d’assuré social. Ensuite, après avoir réglé 25 euros par carte bancaire ou Paypal, vous prenez un rendez-vous virtuel avec un médecin opérant pour un site de téléconsultation partenaire, qui vous rappelle pour un « court appel vidéo » (c’est ce que l’on appelle la téléconsultation, qui se développe de plus en plus en France, notamment dans les déserts médicaux). A l’issue de « l’examen », vous recevez votre arrêt maladie en PDF par mail en quelques minutes… Le Parisien a testé le service, résultat : « En sept minutes, un arrêt de travail d'une journée pour un rhume ».

Le site Arretmaladie.fr est la déclinaison de son cousin allemand Au-Schein.de, lancé en 2018 et qui propose des Krankschreibung (déclarations de maladie) après un échange via Whatsapp. La plateforme créée par Can Ansay, docteur… en droit, revendique la délivrance de 30 000 arrêts maladie en un an. Sur le marché français, le juriste vise « 50 000 arrêts de travail ». « Car ici les téléconsultations sont remboursées et il devrait y avoir plus de demandes » a-t-il précisé dans les colonnes du Parisien. 50 000 arrêts à 25 euros, cela représente un chiffre d’affaires potentiel de 1,250 million d’euros sur l’année. Sûr de son expansion, Can Ansay cherche en tout cas à recruter des médecins pour la plateforme, rémunérés 200 euros de l’heure.

Mais le site Arretmaladie.fr a-t-il encore beaucoup de jours devant lui ? Pas sûr. La Caisse Nationale d’Assurance Maladie, qui lutte depuis plusieurs années contre la délivrance d’arrêts maladie « de complaisance », est en tout cas remontée contre ce site opportuniste. En lien avec l’Ordre des médecins, elle a annoncé hier qu’elle allait « mettre en demeure immédiatement le site de cesser ses activités et engager également, à cette fin, une action en référé » . Nicolas Revel, le directeur de la CNAM, reproche notamment à la plateforme de mentir sur le côté remboursable de la délivrance du document : « Le site promet le remboursement des consultations alors qu'il ne respecte par le parcours du patient, assure Nicolas Revel. Cet exemple nous montre que nous avons raison d'encadrer le remboursement des téléconsultations, cela évite les dérives de plates-formes commerciales ». Même réaction agacée chez les médecins. Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des médecins de France, a estimé que « ce site est une honte, c'est la caricature du soin ». Jérôme Marty, président de l’Union française de la médecine libre, dénonce une « escroquerie » et appelle à la fermeture du site. La réponse ne devrait pas tarder...

Partager cet article :

© MoneyVox / MR / Janvier 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires

Pour ajouter ou interagir avec les commentaires,
vous devez être connecté à votre compte Moneyvox.

Publié le 10 janvier 2020 à 07h42 - #1S23G

10 minutes, c'est le temps moyen passé dans le cabinet de mon médecin. Je ne vois pas le problème de ce côté-là.
En fait, le plus embêtant de la médecine en ligne, c'est qu'on peut mentir sur notre fièvre, le médecin ne peut pas prendre notre tension, ni vérifier l'état de notre gorge.
Oui, mon médecin vérifie tout ça dans les 10 minutes.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui1Non0