Vous avez versé de l’argent sur un plan d’épargne retraite nouvelle version - le PER - ou ancienne version - Perp ou Madelin - en 2019 ? Si jamais vous avez oublié de déclarer ces versements aux impôts, il n'est pas trop tard ! Les dépôts sur ces plans vous permettent de profiter d'une déduction fiscale, et donc d’abaisser votre impôt sur le revenu.

C’est LA carotte fiscale des plans d’épargne retraite, ancienne et nouvelle génération : quand vous versez volontairement de l’argent sur votre plan, ce versement peut être déduit de votre revenu imposable. Si vous avez volontairement déposé de l’argent sur un PER individuel, un Perp ou encore un contrat Madelin en 2019, il faut indiquer le montant versé dans votre déclaration 2020 afin de le déduire de vos revenus 2019 soumis à l’impôt. En théorie, vous avez reçu un imprimé fiscal unique de la part du gestionnaire de votre plan pour vous indiquer les sommes à remplir.

Une correction possible en ligne jusqu’au 30 juin

La date limite est dépassée ? Certes. Mais la déclaration en ligne reste accessible jusqu’à la fin du mois de juin : vous pouvez la corriger - sans pénalité - si vous avez oublié de demander la déduction pour vos versements en épargne retraite.

Plus d’infos : Comment corriger votre déclaration de revenus

Si vous avez ouvert un PER : de nouvelles cases

Le nouveau Plan d’épargne retraite est accessible à la souscription depuis octobre 2019. Le lancement commercial a été progressif, mais 84 000 PER ont tout de même été ouverts avant la fin d’année 2019. Quel que soit le type de PER, individuel ou lié à l’épargne salariale, les versements que vous effectuez volontairement (hors primes de participation ou d’intéressement ou autres versements obligatoires de l’employeur) peuvent être déduits. A une exception près : si vous avez sciemment renoncé à cet avantage fiscal au moment du versement.

Lire aussi : Plan d’épargne retraite : un choix important à effectuer au moment de valider votre versement

Une nouvelle ligne apparaît sur la déclaration de revenus pour renseigner les montants versés, à la rubrique « charges déductibles », paragraphe « épargne retraite » : « cotisations versées sur les nouveaux plans d’épargne retraite ». Renseignez donc à la case 6NS (ou 6NT pour le co-déclarant) le montant versé volontairement en 2019 sur ces nouveaux PER.

Les cases 6OS et 6OT sont elles dédiées aux versements volontaires réalisés par des travailleurs indépendants.

Si vous avez un Perp ou Madelin : comme d’habitude

Comme lors des années précédentes, les cotisations effectuées sur un Perp (ou produits assimilés tels que Préfon, Corem…) sont à déclarer à la ligne 6RS-6RT selon l’identité du membre du foyer qui a réalisé le versement. Pour les contrats Madelin, réservés aux travailleurs non salariés, les versements 2019 sont à renseigner à la ligne 6QS-6QT.

Les « restes » de l’année blanche

L’année blanche des revenus 2018 a poussé le législateur à adopter une dispositif anti-optimisation, pour éviter que les épargnants ne cessent opportunément leurs versements en 2018. Par conséquent, les versements déclarés pour l’année 2019 ne sont pas déduits entièrement si le fisc constate une baisse ponctuelle de versements en 2018. Si ce mécanisme s’active, la déduction appliquée pour cette déclaration 2020 (sur les revenus 2019) est égale à la moyenne des versements effectués en 2018 et 2019.

Ce dispositif anti-optimisation ne concerne que les anciens produits, Perp et Madelin, par les nouveaux PER.

Combien pouvez-vous déduire chaque année ?

Calculée sur la base de vos revenus d’activité, la déduction possible pour chaque foyer apparaît chaque année sur votre avis d’imposition. L’avis reçu à l’automne dernier précisait donc votre plafond de déduction, du moins si le fisc vous identifie comme un épargnant retraite potentiel. Ce plafond de déduction, commun à l’ensemble des dispositifs d’épargne retraite, figure aussi sur votre déclaration, à la même rubrique « épargne retraite », la ligne 6PS servant uniquement à corriger ce plafond si vous constatez une erreur de calcul.

Les couples soumis à l’imposition commune peuvent choisir d’additionner leurs plafonds respectifs en cochant la case 6QR : utile en cas d’important écart de revenus, de situations professionnelles ou de capacité d’épargne différentes.

Le cas particulier du transfert

Depuis le lancement du PER, vous pouvez transférer une partie de votre épargne en assurance vie vers un PER, avec à la clé un avantage fiscal accessible chaque année, jusqu’en 2022. Si vous avez activé ce transfert, il ne faut pas déclarer les montants concernés avec les versements déductibles, mais à la rubrique « revenus des capitaux mobiliers » : cases 2RA, 2RB, 2RC ou 2RD selon l’ancienneté et l’option fiscale choisie pour le contrat d’assurance vie.