Il est possible de déclarer ses revenus 2021 à partir de ce jeudi. Onze millions de contribuables n'ont pas en s'en occuper, en théorie, car ils bénéficient de la déclaration automatique. Mais attention, il y a un piège pour certains foyers ayant pu en profiter en 2020 ou 2021.

L'an dernier, 11,1 millions d'usagers ont profité de la déclaration automatique. Une avancée qui permet de ne plus se prendre la tête avec la déclaration de revenus. S'ils considèrent que les informations présentées par le fisc dans leur déclaration préremplie sont correctes, les contribuables n'ont alors rien à faire. En effet, elles seront alors automatiquement prises en compte pour le calcul définitif de l'impôt, et ce sans aucune action supplémentaire. En principe, l'immense majorité des personnes éligibles à la déclaration automatique en 2021 le sont également cette année alors que la campagne 2022 de déclaration des revenus vient de s'ouvrir ce jeudi.

Attention ! Dans certains cas, ceux qui ont profité de la déclaration automatique en 2020 ou 2021 ne le sont plus, en 2022. Dans quels cas ? S'ils ont signalé une modification de leur foyer fiscal ou de nouveaux types de revenus, comme : un changement d'adresse ; un changement de situation de famille (mariage ou pacs, divorce ou rupture de pacs...) ; une création d'acompte de prélèvement à la source (en cas de démarrage d'une activité de profession indépendante ou de nouvelle perception de revenus fonciers par exemple).

Informés mi-avril par courriel

Pour ces personnes-là, l'administration fiscale a prévu une nouveauté : « Les usagers qui étaient éligibles à la déclaration automatique en 2021 mais qui ne le sont plus en 2022 seront informés mi-avril par courriel qu'ils doivent déposer cette année une déclaration de revenus », précise le fisc. Et si jamais vous êtes encore éligible, c'est là encore par email que le fisc vous prévient.

Regardez donc bien vos mails la semaine prochaine. Car si vous pensiez profitez profiter de la déclaration automatique et que ce n'est plus le cas... « oublier » de déclarer vos revenus peut coûter très cher.

Impôts 2022 : quelles dates limites de la déclaration de revenus dans votre département ?