La plateforme Finom facilite l'obtention d'un certificat de dépôt de capital, passage obligé pour des milliers de nouvelles entreprises chaque année.

Devenir son propre patron, un rêve français ? D'après l'Insee, les créations d'entreprises ont bondi de +24% entre 2020 et 2021. Souvent, les entrepreneurs se heurtent pourtant à la complexité de l'administration française. Parmi les mille et une formalités requises pour créer une société de type SA, SARL, SAS, EURL ou SASU, ces derniers doivent par exemple fournir un certificat de dépôt de capital.

Délai record

La procédure est somme toute commune : sur les 995 000 entreprises qui ont vu le jour en 2021, près de 271 000 avaient un statut juridique les obligeant à s'y plier. Pour obtenir leur précieux sésame, les entrepreneurs doivent toutefois s'armer de patience. Entre la visite chez le notaire, le rendez-vous à la banque et la signature du certificat, 7 jours s'écoulent en moyenne. Un délai qui peut s'allonger jusqu'à plusieurs semaines dans certains cas.

Enfin ça, c'était avant. Car plusieurs fintechs ont changé la donne. La plus connue s'appelle Qonto, et permet d'obtenir un certificat de dépôt de capital en l'espace de 72 heures. Mais pour les plus pressés, la plateforme de services financiers B2B Finom est désormais capable de réduire ce délai d'une journée supplémentaire. Une première.

« En France, le délai d'attente pour qu'une société commerciale obtienne son certificat de dépôt de capital et commence son activité est encore trop long, ce qui constitue un frein au dynamisme entrepreneurial. C'est pourquoi, chez Finom, nous nous sommes efforcés de réduire ce délai », explique Olivier Binet, directeur des opérations de Finom pour la France.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Un coût de 64 euros

Plus rapide, ce nouveau service est également moins onéreux. Son coût : 64 euros, contre 69 euros chez Qonto et Shine, ou encore 100 euros chez Anytime. Le processus est entièrement numérisé, et les clients ne paient que lorsque le certificat est émis.

Pour obtenir un certificat, les clients de Finom doivent renseigner les coordonnées de l'entreprise qu'ils souhaitent immatriculer, effectuer un virement sur le compte du notaire agréé par Finom, afin que la plateforme puisse signer l'attestation de dépôt de capital. Finom procède ensuite à une vérification d'identité à distance. Une fois les fonds reçus, le certificat est signé en moins de 48 heures.

Originaire des Pays-Bas, Finom a obtenu sa licence de monnaie électronique en novembre 2021 et propose aux professionnels des services de gestion financière, de facturation et d'opérations bancaires. La fintech a levé 16,8 millions d'euros en 2020, et souhaite poursuivre son développement en France, en Allemagne et en Italie. Elle prévoit d'atteindre 1 million de clients d'ici 2025.

Compte pro et auto entrepreneur : comparatif des banques en ligne