Selon une étude YouGov pour le comparateur LeLynx, 38% des Français sont prêts à mentir à leur compagnie d'assurance. En 2022, 20% des assurés sondés assument avoir déjà fraudé à l'assurance habitation ou auto contre 11% en 2021.

Le jeu en vaut-il la chandelle ? Selon une étude YouGov pour le comparateur LeLynx, 38% des Français sont prêts à mentir à leur compagnie d'assurance pour obtenir un tarif plus attractif, un bonus malus plus élevé ou un meilleur niveau d'indemnisation. En 2022, 20% des assurés sondés assument avoir déjà fraudé à l'assurance habitation ou auto contre 11% en 2021. « La justification financière vient souvent expliquer les motivations : 35% des Français ayant déjà fraudé l'ont fait afin d'éviter un malus ou, à proportion égale, d'éviter d'augmenter leur prime d'assurance (32%). Bénéficier d'une meilleure indemnisation regroupe les justifications de plus d'un fraudeur sur quatre (29%) », écrivent les auteurs de l'enquête.

« Contrairement aux jeunes assurés pour qui la prime risque d'exploser en cas de sinistre, les seniors sont moins frileux à l'idée d'avoir un malus et déclarent donc davantage leurs sinistres, explique Itzal Arbide, le directeur de LeLynx.fr. Nous remarquons également que la pratique de la fraude se masculinise : sur la proportion de Français qui déclarent avoir déjà fraudé : 58% sont des hommes et 42% sont des femmes. »

La « fraude solidaire »

Mais les fraudes à l'assurance peuvent coûter très cher à l'assuré. Les sanctions vont de la non prise en charge du sinistre jusqu'au remboursement de tous les sinistres indemnisés par l'assureur depuis 2 ans. Pis, reconnue comme un délit pénal, l'escroquerie à l'assurance est punissable d'une peine de 5 ans de prison et de 375 000 euros d'amende.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Parfois la justification se veut plus noble. Ainsi, la proportion à la « fraude solidaire » domine chez les assurés : plus d'un Français sur 3 a déjà ou pourrait faire jouer son assurance pour le sinistre d'un tiers (35%).

Selon les données du comparateur, les Français déboursent en moyenne 641 euros par an pour assurer leur voiture et 153 euros pour assurer leur logement.

Economisez sur vos assurances

(1) Méthodologie de l'étude : sondage quantitatif réalisé par YouGov en mai 2022 sur un échantillon de 1 008 répondants représentatifs de la population française âgée de 18 ans ou plus.