Jusqu'au 31 décembre 2022, vous pouvez encore transférer votre « vieux » contrat d'assurance vie vers un Plan Epargne Retraite (PER) à des conditions avantageuses. Une décision qui comporte certaines contraintes.

Vous détenez une assurance vie de plus de 8 ans et vous souhaitez la transformer en épargne retraite et donc transférer votre argent sur un Plan Epargne Retraite (PER) ? Vous pouvez le faire d'ici la fin de l'année en bénéficiant d'un avantage fiscal.

Depuis l'instauration de la loi Pacte en 2019, les épargnants ont la posssibilité de transférer leur contrat d'assurance vie sur un PER. Pour profiter du dispositif, vous devez toutefois remplir certaines conditions :

  • Avoir un contrat de plus de 8 ans.
  • Avoir moins de 57 ans et donc être à plus de 5 ans de l'âge de départ à la retraite fixé à 62 ans.
  • Réinvestir l'intégralité des sommes présentes sur le contrat d'assurance vie sur le PER. Il n'est donc pas possible de n'en placer d'une partie et d'en récupérer une autre.

Un avantage fiscal non négligeable

Votre contrat d'assurance vie, s'il a été ouvert il y a plus de 8 ans, vous permet de bénéficier, en cas de rachat partiel, d'un abattement fiscal annuel qui s'élève à 4 600 euros pour une personne seule et 9 200 euros pour un couple soumis à imposition commune. En cas de transfert vers un PER, cet abattement fiscal est doublé ! Il passe donc respectivement à 9 200 pour une personne seule et 18 400 euros pour un couple.

Impôt sur le revenu : comment déduire votre épargne retraite

Par ailleurs, le transfert vers un PER est considéré comme un versement volontaire. Une information importante puisque cela vous donne un deuxième avantage fiscal : celui de la réduction d'impôts. Concrètement, vous déduisez le montant versé sur votre PER de votre revenu imposable et baissez ainsi vos impôts.

En raison des délais pour le rachat des contrats d'assurance vie, mieux vaut ne pas tarder pour le transférer vers un PER. Mais attention, cette décision a plusieurs conséquences.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 13 contrats comparés

Contrairement à l'assurance vie, le déblocage de votre épargne sur votre PER avant l'âge de la retraite est soumis à certaines conditions : achat d'une résidence principale, décès du conjoint ou du partenaire de Pacs, invalidité, situation de surendettement, expiration des droits à l'assurance chômage ou encore liquidation judiciaire. Vous pouvez faire des retraits sur votre assurance vie quand vous le souhaitez et peu importe le motif.

Par ailleurs, la fiscalité à la sortie d'un contrat d'assurance vie ou d'un PER n'est pas la même. Pour l'assurance vie, seuls les intérêts sont soumis à l'impôt en cas de retrait (et vous bénéficiez toujours de l'abattement fiscal annuel). Pour le PER, en bénéficiant de la réduction fiscale au moment des versements volontaires, toutes les sommes retirées à la retraite seront soumises à l'impôt.

Selon la direction générale du Trésor, près de 2,8 millions de personnes sont aujourd'hui équipées d'un PER individuel.