psa

Assurance-vie et PEA : une majorité de Français pour un quota d'ISR obligatoire

Une tirelire dans l'herbe
© Jakub Krechowicz - Fotolia.com

Toujours aussi méconnu, le concept d’investissement socialement responsable (ISR) séduit pourtant les Français lorsqu’ils sont interrogés à ce propos. Une majorité d’épargnants se montrent ainsi favorables à la mise en place d’une part d’ISR obligatoire dans certains produits d’épargne selon un sondage Ipsos.

Depuis 6 ans, à l’occasion de la semaine de l’ISR, un panel d’épargnants (1) est interrogé sur sa connaissance de l’investissement socialement responsable et sur les leviers de développement de ce concept. Pour des résultats en tous points similaires concernant la notoriété de l’ISR : à la question « Avant ce sondage, aviez-vous entendu parler de l’investissement socialement responsable ? », 67% des épargnants sondés répondent non en 2015. En 2011 : 64%. En 2013 : 62%. Bref, l’ISR reste très largement méconnu en France.

L’idée d’une épargne orientée selon des critères environnementaux, sociaux et éthiques plaît pourtant à une majorité de sondés. Mais seuls 3% des épargnants se sont vus proposer de l’ISR par leur banque ou conseiller financier en 2015, même si ce taux augmente pour les investisseurs plus assidus.

L’absence de lisibilité et de compréhension du concept d’ISR pèse sur les choix des Français. Ainsi, 27% des sondés pensent qu’un label ISR reconnu par les pouvoirs public les inciterait à investir. Une proportion qui grimpe à 51% parmi les sondés connaissant « précisément » l’ISR. Le ministre des Finances Michel Sapin a justement annoncé le lancement du label ISR public la semaine passée et les premières labellisations au premier semestre 2016.

Lire à ce propos : Les premiers fonds distingués par le label ISR public dès 2016

Cette année, l’institut Ipsos a aussi sondé son panel sur la possibilité de rendre l’ISR obligatoire, en citant en exemple l’assurance-vie et le plan d’épargne en actions (PEA). Une majorité de sondés (54%) se montre « favorable » à cette obligation, dont 8% d'investisseurs « très favorables ».

(1) Sondage réalisé sur internet par Ipsos Mori du 4 au 8 septembre 2015, pour Eiris et FIR (forum pour l’investissement responsable), auprès d’un échantillon de 1.100 Français âgés de 16 à 75 ans, l’enquête se concentrant sur les 86% de l’échantillon initial (950) à affirmer détenir au moins un produit financier.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Octobre 2015