L'assurance-vie a connu un 14e mois consécutif de collecte nette en février, les dépôts ayant dépassé les retraits à hauteur de 2,1 milliards d'euros, selon des données publiées jeudi. Sur les deux premiers mois de l'année, la collecte nette atteint 4,4 milliards d'euros.

L'assurance-vie profite depuis plusieurs mois d'un contexte favorable, entre stabilité fiscale promise par l'Etat et rémunération jugée attractive par les épargnants (2,5% en moyenne pour les fonds en euros à capital garanti en 2014). La collecte nette de février est toutefois inférieure de 12,5% à celle enregistrée au cours du même mois de 2014.

Les cotisations (ou dépôts) ont augmenté de 1,8% sur un an pour atteindre 11,3 milliards d'euros, tandis que les prestations (ou retraits) ont augmenté de 5,7%, à 9,2 milliards.

18,6% en unités de compte

L'Association française de l'assurance (Afa) a précisé que la part des cotisations en unités de compte (à capital non garanti) s'est établie à 18,6%, en nette progression par rapport à février 2014 (12,6%). Ces unités de compte sont actuellement poussées par les assureurs. Ils mettent en avant le fait qu'elles sont potentiellement plus rémunératrices pour les épargnants, même si elles sont aussi plus risquées que les plus traditionnels fonds en euros. A savoir : elles sont intéressantes pour les assureurs car elles mobilisent une part moindre de leurs fonds propres.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Au total, 1.546,9 milliards d'euros étaient déposés sur des contrats d'assurance-vie en France fin février, selon l'Afa, qui regroupe les deux principales fédérations d'assureurs.