Assurance-vie : l'Afer fait une infidélité à Aviva

Logo de l'Afer
DR

L’association d’épargnants Afer a annoncé courant février que deux nouveaux supports en unités de compte sont ajoutés à son contrat d'assurance-vie. L’un des deux étant géré par une filiale de BNP Paribas. Une première pour l'Afer qui ne travaillait jusqu'ici qu'avec le groupe Aviva.

« En application du souhait exprimé par les adhérents, l’Afer a œuvré pour la mise en place d’une véritable diversification des gérants », lit-on dans la lettre de l’Association française d’épargne et de retraite de mai 2014. Le conseil d’administration de l’Afer expliquait avoir choisi, « au terme d’un appel d’offre », une filiale de BNP Paribas pour gérer un nouveau support en unités de compte (UC). Tout en précisant que cette première infidélité à Aviva s’est faite « en bonne intelligence avec notre partenaire historique ». Une diversification plus poussée, avec un second contrat géré par un autre assureur, ne semble toutefois pas à l’ordre du jour, une revendication portée en ce sens par certains adhérents de l’Afer n’ayant pas reçu la bénédiction du conseil d’administration lors de la dernière assemblée générale.

Le nouveau support en question, « Afer actions PME », est ouvert à la souscription depuis le 11 février 2015. Géré par BNP Paribas Investment Partners, « 7e plus grand gestionnaire d’actifs en Europe » selon le communiqué, ce support est focalisé « sur des entreprises de petites et moyennes capitalisations disposant de perspectives positives au vu de leur potentiel de croissance ».

Une offre d’UC remaniée en 2014

Un deuxième support en UC a été ouvert à la souscription au 11 février : « Afer convertibles ». Géré par Aviva Investors France, ce fonds commun de placement (FCP) a pour objectif de réaliser une performance supérieure à l’indice Exane ECI Euro. Il s’agit du premier support investi en obligations convertibles - obligations qui peuvent être échangées contre des actions des sociétés émettrices - proposé aux adhérents de l’Afer. Ce support, comme Afer actions PME, « ne comporte aucune garantie de capital et de rendement », prend soin de préciser l’association.

Ces deux nouveaux supports viennent compléter l’offre d’UC de l’Afer remaniée en juin 2014, Opensfer ayant par exemple été absorbé par Dynafer pour devenir Afer Patrimoine. Le contrat d’assurance-vie multisupports Afer comporte désormais au total une petite quinzaine de supports, dont l’historique Afer-Sfer. Il conserve ce qui fait sa spécificité : un panel d’unités de compte restreint, mais exclusif, les différents supports ayant été créés spécialement pour l’association.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mars 2015

Commentaires

Publié le 11 mars 2015 à 12h22 - #1mati80

AFER innove cette année : en déclarant le taux de rendement, ils avouent avoir mis de l'argent de côté, une provision, pour favoriser les épargnants qui restent sur le long terme.
C'est révoltant, de pénaliser ainsi les épargnants qui auraient besoin de sortir avant le reversement de cette provision.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?