L’assurance-vie a redressé la barre en septembre, avec une collecte nette positive de 1,3 milliard d’euros. Contrairement au Livret A, elle n’a pas subi le coup de pompe de la rentrée.

Le Livret A et le LDD, qui disputent à l’assurance-vie le titre de produit d’épargne préféré des Français, ont subi en septembre une collecte nette négative de plus de 2 milliards d’euros, la première depuis novembre 2011. Dans le même temps, après un mois d’août morose, avec seulement 100 millions d’euros de collecte, l’assurance-vie est nettement repassée dans le vert, réussissant selon les chiffres publiés aujourd’hui par l’Association française de l’assurance (AFA) une collecte nette de 1,3 milliards d’euros. Lors du même mois, en 2012, elle avait enregistré une collecte nette négative (retraits supérieurs aux versements) de 300 millions d’euros.

Doit-on voir un lien de cause à effet entre les deux phénomènes ? Les assureurs ont toujours nié l’existence d’une concurrence entre le Livret A et l’assurance-vie. Quoi qu’il en soit, c’est bien l’augmentation des cotisations (versements) qui explique le bon chiffre de septembre : 9 milliards d’euros, en hausse de 9,8% sur un an. Car dans le même temps, les prestations (ou retraits) restent à un niveau relativement élevé (7,7 milliards d’euros) en hausse de 700.000 euros par rapport à août mais en baisse de 9,4% sur un an.

Moins de retraits en 2013

2013 se caractérise par une évolution assez erratique de la collecte nette d’assurance-vie, avec alternance de pics et de creux. Mais l’hémorragie de 2012 est globalement contenue. Depuis le début de l’année, elle n’a ainsi connu qu’un seul mois de décollecte nette (–200 millions d’euros en juin). Sur ces neuf premiers mois, le volume des retraits effectués par les épargnants est en baisse : les prestations versées par les sociétés d’assurances s’élèvent ainsi à 78,7 milliards d’euros, contre 90,5 milliards sur la même période l’an passé.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Au final, la collecte nette s’établit à 11,2 milliards d’euros depuis le début de l’année, tout proche du Livret A (14 milliards). Ce qui porte l’encours des contrats d’assurance vie (provisions mathématiques + provisions pour participation aux bénéfices) à 1.445,9 milliards d’euros à fin septembre 2013, soit une progression de 5% sur un an.