Selon des chiffres publiés lundi par l'Association française de l'assurance, les retraits sur les contrats d'assurance-vie ont été supérieurs aux dépôts au mois de septembre. Un phénomène qui n'avait plus été observé depuis décembre 2008.

La décollecte nette sur les contrats d'assurance a atteint 1,8 milliard d'euros en septembre, ce qui confirme la mauvaise passe que traverse le placement préféré des Français. 9,7 milliards d'euros ont été placés sur ces contrats, alors que les prestations versées dans le même temps ont atteint 11,5 milliards d'euros.

« Une décollecte de 1,8 milliard d'euros ne remet pas en cause l'attrait des épargnants pour ce placement garanti, dont la rémunération reste attractive », a toutefois estimé le président de la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) Bernard Spitz, dans une interview au journal Le Figaro. Selon lui, le phénomène des rachats ne concerne qu'un peu plus de la moitié des 11,5 milliards d'euros de retraits, qui s'expliquent également par le vieillissement de la population, avec des retraités qui puisent de plus en plus dans leur assurance-vie.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Sur les neuf premiers mois de 2011, la collecte des cotisations se monte à 98 milliards d'euros (83,4 milliards sur les supports euros et 14,6 milliards sur les supports en unité de compte), soit une baisse de 11% par rapport à la même période de 2010. Les prestations ont, elles, progressé de 19%, pour atteindre 78,8 milliards d'euros. Soit une « petite » collecte nette 2011 de 19,2 milliards.