Les TPE et les PME paient en moyenne 1 700 euros de frais bancaires, estime l’Observatoire du financement des entreprises, contre entre 66 et 210 euros par an pour les particuliers selon les calculs d’une association de consommateurs.

1 037 euros pour le compte, 650 euros de plus en tenant compte des intérêts et autres facturations liées au découvert : pour les TPE-PME, le coût moyen total des comptes professionnels s’élève donc à 1 700 euros, d’après le rapport de l’Observatoire du financement des entreprises qui s’appuie sur la Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA) et ses données comptables portant sur 96 000 entreprises.

Cette note peut paraître très salée au regard de la facture bancaire, plus médiatique, des ménages. D’après l’enquête annuelle de l’association de consommateurs CLCV, les frais bancaires des particuliers vont s’élever en 2021 en moyenne de 66 à 210 euros en fonction du profil du client. Cet écart en défaveur des professionnels peut se justifier par des plafonnements réservés aux particuliers, par des devoirs de surveillance accrus qui incombent aux banques s’agissant des entreprises, mais aussi par le suivi souvent plus pointu de cette clientèle.

Toutefois l’ampleur de cet écart peut étonner dans la mesure où les tarifs s’avèrent très hétérogènes d’une enseigne à une autre. Ainsi, parmi les 11 banques dont les plaquettes ont été épluchées par l’Observatoire, la différence de prix des services de banque à distance atteint 163% entre l'établissement le moins cher et le plus onéreux ! « La comparaison entre les prix n’est pas toujours simple à établir pour cette clientèle, notamment en raison de la forte personnalisation des tarifs en fonction des besoins et des profils et de l’existence d’offres de services groupés à la carte », explique le communiqué du ministère de l’Economie à l’occasion de la publication de ce rapport, qui interprète cette disparité comme le « signe d’une pression concurrentielle élevée ».

La facture dépasse 1 800 euros pour 17% des TPE-PME

Les frais s'avèrent en effet aussi très disparates d’une entreprise à une autre. D’après les statistiques de la FCGA, 15% des TPE-PME ont payé en 2020 moins 240 euros pour leur compte professionnel. Cette proportion d’entrepreneurs, plutôt bien lotis, est en baisse de 5 points par rapport à 2019. A l’inverse, les entreprises dont la facture annuelle totale dépasse 1 800 euros sont en progression. Elles étaient 14,9% à être dans cette situation en 2019, contre près de 17% l’année dernière.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Toutefois, s’appuyant notamment sur des estimations effectuées par les banques, l’Observatoire note que les frais bancaires conservent un poids limité. L'une d'entre elle rapporte ainsi que : « à partir de données issues de cas réels, la part des frais bancaires dans les charges externes peut représenter de 0,3% [constaté pour un charpentier, ndlr] à 2,4% [pour une infirmière libérale, ndlr] en fonction de la palette des services bancaires et de l’intensité d’usage de ceux-ci », explique l’Observatoire du financement des entreprises. Une autre banque calcule que « selon les activités observées, l’ordre de grandeur observé de ce ratio s’établit entre 0,1% et 0,3% [du chiffre d’affaires, ndlr] sur la plupart des activités, la valeur de 0,2% est la plus fréquemment relevée ». En se basant sur les statistiques de la FCGA, les frais bancaires, découvert inclus, représentent en moyenne 0,7% du chiffre d’affaires des TPE-PME concernées.

Consulter le comparatif pour payer votre compte pro moins cher