L’Insee a publié ce matin son baromètre mensuel de la confiance des ménages. A nouveau en hausse, il montre surtout que la capacité d’épargne des Français augmente nettement en cette fin 2017.

La période des impôts est passée, du moins pour les personnes imposables qui ne sont pas mensualisées. Faut-il y voir la cause du rebond de la capacité d’épargne des ménages ? L’Insee ne livre aucune analyse mais souligne l’ampleur du phénomène : « En novembre, le solde d’opinion des ménages sur leur capacité d’épargne future augmente fortement (+7 points). Le solde d’opinion sur leur capacité d'épargne actuelle augmente également (+2 points). »

Pour connaître la capacité d’épargne actuelle des ménages, l’Insee demande aux ménages sondés (1) s’ils arrivent à mettre « beaucoup » ou « un peu » d’argent de côté, s’ils bouclent « juste » leur budget, ou s’ils doivent « tirer sur les réserves ». Sur la base des réponses, l’Insee livre un solde d’opinion, fixé à +13 en novembre, retrouvant ainsi le niveau estival après la baisse du début d’automne. A titre de comparaison, ce solde était de +7 voici très exactement un an.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Par ailleurs, à la question, « le moment est-il opportun pour épargner ? », 52% de sondés répondent « oui », alors qu’ils répondaient majoritairement « non » en octobre.

(1) Chaque mois, l’Insee sonde environ 2 000 personnes sur une série d’une dizaine de questions. C’est sur cette base qu’est calculé l’indicateur de confiance des ménages.